mardi 10 octobre 2017

Sur la route des Rocheuses

mardi, octobre 10, 2017


rocheuses

Je ne suis pas très présente en ce moment sur le blog, et pour cause, je sillonne, depuis près d'une semaine, les routes du Colorado. Si vous me suivez sur facebook ou sur instagram, vous savez déjà probablement que je suis partie durant 3 semaines explorer les Rocheuses dans le cadre d'un projet de guide touristique. Je suis donc bien occupée à visiter les environs, écrire et, dès que j'ai un moment, travailler pour ma société. Faute de temps, cet article sera donc très court et essentiellement visuel. 

mardi 3 octobre 2017

Nouvelles des US : What's up in September

mardi, octobre 03, 2017

SEPTEMBER



Voici un mini-résumé des nouvelles du côté de chez nous avec un mois de septembre qui a été des plus studieux pour moi !
Au programme des déplacements et de l'écriture.
Au début du mois, je suis donc partie en tournée sur des salons de vins, d'abord à Washington (encore !). Une semaine après nos mini-vacances fin août, me revoilà arpentant les rues de la capitale. Puis, à Atlanta. Je devais enchaîner avec Miami mais l'ouragan Irma a changé les plans. Du coup, annulation en urgence de toutes les réservations et recherche d'une solution pour rentrer à la maison, ce qui s'est avéré compliqué depuis Atlanta... Tout était complet et le seul vol restant coûtait près de 500$ pour un aller simple. Résultat, j'ai pris un bus de nuit Atlanta-Durham, histoire d'être bien en forme après ces 3 jours de déplacements ! Heureusement, Irma qui semblait vouloir venir nous rendre visite après son passage en Floride a changé d'avis mais nous n'avons pas été épargnés de tous soucis climatiques en Caroline du Nord.
Entre-temps, j'ai été bien occupée à faire les corrections du Guide Californie sur lequel j'ai travaillé cet été. Encore un peu de boulot, pas forcément prévu, dans l'emploi du temps déjà bien bien chargé, mais quel plaisir de se dire que tout est bouclé et prêt pour l'impression !
J'ai dû aussi m'activer pour organiser mon voyage dans les Rocheuses (pour le prochain guide touristique que je vais écrire). La date se rapprochant à grands pas... départ prévu le 4 octobre !
J'ai aussi eu le plaisir de passer quelques jours avec mon amie Tiphaine qui après 7 ans (si je ne dis pas de bêtise)  passés à New-York a décidé de quitter la grosse pomme pour partir voyager et voir le monde !
Enfin, j'ai terminé ce mois intense à nouveau autour de bouteilles de vin, avec deux derniers salons à Detroit (enfin dans sa banlieue) et New-York où, malgré mon emplacement idéal dans l'Uper West Side, je n'ai guère eu  le temps que de dormir, faire mon salon et repartir ! 

Voilà ce que ça donne en images !
septembre
Et voilà en vrac quelques images : un match de foot Nathan sur terrain géant, l'arrivée de l'automne dans les supermarchés, une vielle voiture, la découverte d'un nouveau "mexicain" et une douche qui laisse perplexe !

septembre
septembre
Les galeries du centre-ville de Durham ouvrent leurs portes le troisième vendredi soir du mois. Concerts, apéritif offert et expos, forcément une belle soirée à la clé !

septembre
Après notre petite virée dans les galeries de Durham on a terminé dans un bar au concept marrant le "Pour Taproom". La photo ne rend pas hommage à l'incroyable sélection de  bières (et en moindre mesure de vins, cidres et autres boissons à bulles) qui occupent entièrement un des pans de mur du lieu. Et pour consommer, on reçoit un beau bracelet rouge, qu'il faut coller au niveau du distributeur et une fois que cela clignote vert, on peut se servir. A la fin, l'écran indique le récap de la commande !

***************** 
La visite de mon amie Tiphaine a été l'occasion de revoir les incontournables de Durham !

Visite inconditionnelle de Sarah Garden
Vue sur les jolies scultpures de Patrick Dougherty
Septembre
Balade piétonne dans Durham Dowtwon


Septembre
Pause BBQ
Septembre
Du côté des maisons historiques de Durham, juste derrière notre jardin
Septembre
Un dimanche au festival de musique de Carrboro


***************** 

Je n'ai pas eu l'occasion de faire du tourisme lors de mes déplacements professionnels mais entre deux trajets de l'aéroport à l'hôtel ou de l'hôtel aux lieux de dégustations, j'ai pu  quand même avoir un petit aperçu des quartiers dans lesquels je me rendais.

September
Atlanta by night et tôt le matin

September
Capitole Hill, un des mes quartiers préférés à Washington

September

September

September

Quelle frustration de se retrouver à New York et de ne pas avoir le temps de visiter...Heureusement, j'ai réussi à mettre le peu de temps de libre avant mon salon à profit avec une balade matinale dans Central Park et une agréable rencontre avec Vanessa du blog Miettes de Voyages qui est aussi auteur pour les mêmes guides touristiques. 
Pour la petite histoire, lors de ma traversée de Central Park à 8 heures du matin, j'ai croisé une incroyable quantité de joggers et de chiens en tous genres en solo, par paires (en mode caniches géants identiques sortant de chez le toiletteur avec une coupe d'un goût très discutable) ou encore par groupe et traînant un pauvre promeneur totalement dépassé. Le clou du spectacle, un homme qui saute dans le bassin pour sauver sa petite saucisse sur patte expliquant à son public en sortant "que sa pépette est nouvelle dans le parc et ne connaît pas encore les règles concernant la baignade...". Bref une balade très divertissante !!!

New York

New York

New York

New York

Des questions, des suggestions ?
RDV dans les commentaires pour poursuivre la discussion !

******************************************************
Plus de Nouvelles des US, 
par ICI






jeudi 21 septembre 2017

Baignade avec les alligators et petit coin de paradis à Rainbow Springs State Park

jeudi, septembre 21, 2017
alligator

Vous ne pensez peut-être pas que l'on peut partager sa rivière et faire trempette avec des alligators et pourtant si ! La preuve dans cet article.


Notre love story avec les 'gators !
Des alligators, depuis qu'on habite aux Etats-Unis on en a vu un paquet ! Notre rencontre s'est faite toutefois en douceur. A plusieurs reprises, nous avons eu l'occasion de nous balader dans le Sud (Caroline du Sud, Géorgie, Louisiane...)  au bord de rivières stagnantes et opaques où nous savions que les alligators aimaient patauger. Et nous avons commencé à faire connaissance.
D'abord de loin, on aperçoit une tête dépassant de la rivière, la longue et fine queue et puis parfois un plouf. Ou de l'autre côté de la berge, le 'gator comme on dit ici, se fait dorer la pilule au soleil. Puis, on a eu des expériences plus intimes, notamment un long face à face depuis notre pédalo dans le lac de Wilington, avec un alligator sous l'eau dont seuls les yeux dépassaient à moins d'un mètre de nous.


alligators

Mais notre relation avec les crocodiliens américains a atteint son apogée lors de notre dernier voyage en Floride. Avant de vous en dire plus, voilà le contexte.

En mai dernier, nous voyageons en Floride avec ma mère et mon beau-père (plus de détails sur notre voyage par ici) et après un petit passage par la jolie ville de Saint Augustine, nous nous dirigeons vers l'Ouest. Nous nous retrouvons finalement sur une belle route bordée de ranchs et d'élevages de chevaux, on se croirait presque au Texas, la végétation luxuriante en plus. Finalement, nous arrivons dans la magnifique source d'eau de Rainbow Springs, un petit coin de paradis comme il en existe d'autres dans le centre de la Floride.


Bienvenue à Rainbow Spings, 

Après nous être acquittés du droit d'entrée de 2$ par personne, nous voilà parés à explorer la source de Rainbow Springs. Mais en dehors des touristes (essentiellement des locaux) qui pataugent dans la rivière, il semblerait que d'autres créatures peuples les eaux émeraudes de la source : nos chers amis les 'gators. Mais avant de paniquer, profitons un peu de la vue !

rainbowsprings

rainbowsprings

rainbowsprings

rainbowsprings
Si vous n'avez pas traduit, la pancarte explique: présence d'alligators, nagez avec prudence !

Il fait chaud, nous avons vraiment envie de nous baigner et comment résister à cette eau turquoise et limpide ? Alors on fait un rapide calcul :
- 1  On regarde autour de nous, aucun baigneur ne semble avoir perdu un membre
- 2 Tout le monde agit comme si c'était le plus naturel du monde de partager sa baignade avec des alligators
- 3  Il y a une zone délimitée, on se doute que les alligators n'ont pas intégré le fait qu'il ne fallait pas dépasser le fil avec les petites bouées rouges mais on peut imaginer qu'ils restent plutôt sur les bords tranquillou loin de l'agitation
- 4 On se rappelle que les alligators auraient aussi, voire plus, peur de nous que nous d'eux... enfin ça dépend qui ;)
- 5 L'eau est tellement claire qu'on  verra vite si l'un d'entre eux se rapproche un peu trop près. Après reste à voir qui nagera le plus vite !!!

C'est bon, on est convaincu, on plonge dans l'eau fraîche et limpide et on savoure le cadre. C'est juste paradisiaque. 
Un peu plus tard, on décide de louer des canoës et on remonte la rivière, découvrant de jolis oiseaux, des tortues et même un alligator que notre canoë dérivant, nous a amené voir d'un peu (vraiment) trop près à mon goût.

rainbowsprings

rainbowsprings

rainbowsprings

rainbowsprings

rainbowsprings

rainbowsprings

Le concept de plonger son corps là où des alligators promènent ne reste encore pas très naturel pour nous mais pourtant, les habitués ne se posent pas tant de questions et voilà tout ce que l'on peut faire sur cette rivière :

Se baigner : de préférence dans les zones aménagées mais on a vu des personnes se rafrachir en plein milieu de la rivière
 Faire du tubing, c'est à dire, descendre la rivière en bouées (bizarrement cette suggestion n'a pas obtenu l'unanimité chez nous ;)
 Faire du jetski, on a rencontré quelques ados probablement séjournant dans l'une des maisons au bord de la rivière s'amuser sur leur gros jetski couleur bonbon au son du rap sortant de leur petite radio portable
 Du canoë, ce qui est assez commun. Le canoë est autorisé dans nombre de lacs et de rivières fréquentés par des alligators.

Mais savez-vous pourquoi la cohabitation se passe bien ?
Les alligators ont vraiment peur des humains surtout s'ils ne sont pas très grands. C'est pour cela que le parc repère les plus gros d'entre-eux qui auraient peut-être moins de réticence à s'attaquer à un humain et les relocalisent dans des zones non fréquentées. On leur fait promettre de ne plus revenir et le tour est joué ou, le cas échéant, on recommence l'opération !

Et si vous ne croyez pas qu'on s'est vraiment baigné, la preuve en vidéo !

           


---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------



---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------


Si vous avez aussi une expérience d'alligators à 
partager ou juste envie d'échanger, RDV dans les commentaires pour poursuivre la discussion !

jeudi 14 septembre 2017

10 situations loufoques de la vie d'un expatrié aux US

jeudi, septembre 14, 2017

us

Après deux ans d'expatriation, certaines habitudes et situations, au début étranges, finissent par me paraître normales aujourd'hui. C'est le cas, par exemple, de la possibilité de tourner à droite quand le feu est rouge, de montrer ma carte d'identité pour acheter du vin au supermarché ou encore de pouvoir faire mes courses 24/24.
Mais certains petits détails du quotidien me surprennent encore. La liste n'est pas exhaustive mais j'ai sélectionné quelques uns de ces moments qui me font encore sourire....N'hésitez pas à commenter, raconter vos anecdotes ou simplement liker.

★ Faire pipi à découvert


La plupart des toilettes publiques ont un écart entre la porte et le mur de près de 2 cm. C'est pratique pour estimer à quel stade en est la personne à l'intérieur quand on fait la queue mais pas des mieux pour l'intimité ! Bon on se rassure, on ne voit pas entièrement la personne mais c'est tout de même gênant. Cela permet toutefois de prévenir certains soucis comme les problèmes de drogue ou les pauses coquines.

★ Devoir expliquer ce qu'est une asperge


Récemment cette drôle d'expérience est arrivée à Nathan et en la racontant on a récolté pas mal d'anecdotes similaires. Voilà donc le cadre....
Le caissier du supermarché qui te regarde d'un air perplexe en te demandant ce que c'est en pointant ta botte d'asperges, tes poireaux ou ton aubergine... C'est finalement plus triste que drôle et en dit long sur les mauvaises habitudes alimentaires de certains américains.


 Apprendre l'actualité par Twitter


Depuis l'arrivée de Trump, beaucoup de choses ont évolué dans le domaine de la communication. On n'est plus surpris aujourd'hui, de lire des tweets totalement surréalistes du Président qui s'exprime sur l'actualité, critique ses opposants  ou même des personnes de son parti ou encore raconte des événements qui n'ont jamais existé... Mais apprendre les prochaines décisions politiques par Twitter sur des sujets aussi importants tels que les relations avec la Corée du Nord, avec à la clé une possible guerre nucléaire, est encore quelque chose de choquant, du moins pour moi !


 Mettre sa patience à l'épreuve en regardant la télé


Avez-vous déjà regardé un film sur les chaînes américaines ? Cela relève presque de l'exploit d'arriver à la fin du film sans avoir fait une crise de nerfs. La raison ? Des publicités toutes les 10 minutes ou, pour résumer, presque autant de temps de film que de publicité. A peine donc le temps de se remettre dans l'ambiance et de se rappeler l'histoire qu'une nouvelle page de pub arrive. C'est tout simplement horripilant.


 Avoir besoin d'un bac +10 pour faire ses taxes


Ou avoir une semaine devant soi de libre pour venir à bout de ce travail colossal qui est de rentrer toutes les informations pour déclarer ses revenus de l'année. La solution, faire appel à un organisme spécialisé en échange d'une petite somme d'argent pour remplir le dossier à sa place.

 Passer son permis pour 20$  


Dans la plupart des états, le permis français n'est plus valable au delà de 3 mois passés sur le sol américain. Il faut donc repasser son permis sur place. Mais la bonne nouvelle : cela se fait très facilement. Il suffit de se rendre à la DMV (l'organisme en charge des permis et des véhicules), de patienter sagement pour passer son code puis, si on réussit, passer dans la foulée le test de conduite pour une somme modique. Le prix dépend de son statut mais ne dépasse pas les 50$ et pour les personnes ayant un visa temporaire qui doivent renouveler chaque année leur permis, comme moi, cela ne coûte pas plus de 20$.

 Etre obsédé par  sa pelouse


Ici la pelouse, c'est toute une histoire. Hors de question d'avoir un jardin négligé ou une pelouse un peu trop haute. Si les américains ne profitent pas souvent de leur extérieur, il est inconcevable qu'il ne soit pas nickel. Dans notre quartier, c'est tonte presque hebdomadaire en été. Enfin, chez les autres, chez nous c'est plus tous les mois, mais on fait attention tout de même depuis qu'on a eu un arrêté de violation collé à notre boîte aux lettres l'année dernière. La raison : la pelouse était trop haute !!!


 Galérer pour pouvoir fumer


Déjà quand tu fumes ici, tu as l'impression que tu as raté ta vie. Fumer, est généralement mal vu. Quant à pouvoir fumer en public, c'est une autre histoire. Il est interdit de fumer, la plupart du temps, en terrasse des bars et restaurants, dans certains parcs et parfois dans certains quartiers et même, de plus en plus, dans les parties extérieures des logements de vacances. Bref, fumer aux Etats-Unis est souvent la croix et la bannière.

 Boire (du soda) à volonté


Dans certains restaurants ou Diner, quand tu commandes un soda ou du café, tu es resservi à volonté. C'est assez pratique et parfois assez marrant, tu as à peine le temps de boire la moitié de ton verre que l'on vient te resservir.


 Pouvoir presque tout faire en voiture


Commander à manger, retirer de l'argent, acheter ses médicaments, regarder un film depuis sa voiture, tout ça est chose faisable au pays où la voiture est reine. Ca peut être pratique mais pour ma part, cela me manque beaucoup de marcher pour faire mes courses et j'adore me retrouver dans les grandes villes pour cette raison, entre autres ! 

Des questions, des suggestions ?
RDV dans les commentaires pour poursuivre la discussion !


mercredi 6 septembre 2017

Des vignes, des cowboys et des Danois, tout ça au même endroit : ça se passe dans la vallée de Santa-Ynez

mercredi, septembre 06, 2017
Santa Ynez

Santa Ynez ? Ca ne vous dit rien? Vraiment rien du tout?
Moi non plus, avant de partir enquêter en Californie pour le guide touristique sur lequel j'ai travaillé, je n'avais jamais entendu parler de cette vallée viticole au Nord de Santa Barbara. Et pourtant, quelle belle découverte !
Je connaissais la vallée de Napa, vaguement celle de Sonoma, mais pas plus ! Cependant, la Californie ne se limite pas à la fameuse et parfois Bling Bling vallée de Napa, elle regorge  en fait d'arrière-pays viticoles.
Mendocino, Marin Country, Livemore, Montrey Country, Paso Robles, South Cost, Lake Country, Sierra Foothills, Solano Country, Lodi... au total ce sont plus de 13 régions viticoles et près de 3 000 caves dispersées dans tout l'état.
Mais revenons à la vallée de Santa Ynez ! 
Voilà où se trouve celle que l'on surnomme la vallée viticole de Santa Barbara en raison de sa proximité avec la célèbre ville côtière.

Rdv sur Instagram @travels_and_me