vendredi 29 janvier 2016

Aujourd'hui, on part au Chili découvrir l'Atacama


ATACAMA
Reflet Atacama - CC Flickr Danielle Pereira

Ce mois-ci, je vous emmène découvrir l'Atacama, une région à la beauté minérale.
Mais l'Atacama c'est où au juste?
L'Atacama est une région au nord du Chili (le rond rose sur la carte).

ATACAMA

Beaucoup de gens confondent le désert d’Atacama et San Pedro de Atacama. 
Le désert couvre un tiers nord du pays, or la région la plus importante se situe autour de San Pedro.San Pedro de Atacama est un village dynamique situé au Nord du Chili, dans la région d’Antofagasta, à 2 438 m d’altitude. Véritable oasis au pied de la Cordillère des Andes, c’est le point de chute privilégié pour visiter les sites surnaturels de la région. 
Même s’il est possible de s’y rendre toute l’année, la meilleure saison pour explorer le désert s’étale d’avril à novembre. Quatre jours ne sont pas de trop pour profiter au maximum des splendeurs que cette contrée a à nous offrir. 
Alors, allons voir de plus près ce que l'on peut y découvrir avec l'agence Chile Excepcion.



La vallée de la lune

Classée sanctuaire de la nature, la vallée de la Lune se trouve à quelques kilomètres de San Pedro de Atacama. On peut la comparer à un amphithéâtre rocheux entouré de dunes dont la plus haute constitue un promontoire de choix pour contempler la Cordillère et les paysages lunaires. On y rencontre des formations rocheuses aux figures plus étonnantes les unes que les autres : ici une queue de crocodile, là des monstres préhistoriques ou encore des courbes féminines, comme Las Tres Marias. On se croirait sur Mars.


ATACAMA
© Atacama - Klaus Baldano

La vallée de la mort

Tout aussi impressionnante que la précédente, cette vallée présente une aridité et une salinité telles qu’elles empêchent toute forme de vie, d’où le nom de vallée de la mort. On reste bouche bée devant ce paysage qui évolue sous nos yeux en même temps que la luminosité change. Des couleurs pastel du petit jour au brasier qui enflamme la roche au coucher du soleil, on y passerait bien toute la journée. C’est aussi dans cette vallée que l’on peut faire du surf sur sable, du sandboard.


ATACAMA
© Atacama - CC Flickr Danielle Pereira

Le salar d’Atacama

Au sud de San Pedro de Atacama se trouve une large étendue de sel de 300 000 hectares, la plus importante du Chili : le salar d’Atacama. Plusieurs points d’eau parsèment ce désert, lieux de refuge appréciés de la faune locale : flamants des Andes, flamants du Chili et flamants de James viennent s’y abreuver. Magnifique spectacle que celui d’un envol de flamants au-dessus d’un lac reflétant les paysages désolés du salar d’Atacama ! Plus au sud, des exploitations minières se sont développées, profitant de la richesse en minerais du sol de la région. Le lithium y est très présent : le salar en constitue le deuxième plus grand gisement au monde. Le petit village de Peine s’est construit avec l’arrivée des miniers, sur les vestiges de l’ancien tambo abandonné au XVIIe siècle et qui servait de relai pour loger et ravitailler l’empereur lors de ses voyages.


ATACAMA
© Flamands rose - Danielle Pereira

Les geysers du Tatio

Excursion incontournable d’un voyage dans la région d’Atacama, ce vaste champ géothermique en plein milieu de la Cordillère des Andes offre un spectacle prodigieux. Des dizaines de colonnes d’eau brulante s’élèvent dans les airs, à une hauteur pouvant atteindre les 6 mètres, avant de retomber sous forme de vapeur au contact de l’air bien plus froid. En outre, les minerais que contiennent les sols et la lumière exceptionnelle qui inonde le site peignent la scène de couleurs incroyables. Des bassins d’eau plus tiède se sont formés sur le site, permettant aux visiteurs de s’y baigner. Quoi de mieux que de contempler le tableau étonnant qu’offre cette étendue de geysers en se rafraichissant dans une piscine ?


ATACAMA
© Geyser Tatio - CC Flickr Dimitry B

Tous les articles sur l'Amérique Latine 

        

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire