lundi 15 février 2016

PEROU : Excursion sur les eaux sacrées du lac Titicaca


TITICACA

Titicaca - Gadjo Dilo


En quête de dépaysement et de traditions, ce mois-ci, on part au Perou découvrir le lac Titicaca

Mais c'est où exactement le Titicaca ?


TITICACA

Le lac est une de ces destinations mystiques et authentiques où le temps semble s’être arrêté.
Embarcation immédiate depuis Puno sur les eaux calmes du gigantesque Titicaca (15 fois le lac Leman tout de même), à la découverte d’îles aussi insolites que le nom de ce lac qui les abrite. 

Un lac légendaire

TITICACA
CC Flickr Emmanuel DYAN
Son nom a fait rêver plus d’un voyageur et les histoires qu’on murmure à son sujet envoûtent ses visiteurs. Situé à la frontière entre la Bolivie et le Pérou, le plus haut lac navigable au monde déborde de légendes plus mystiques les unes que les autres.
Selon une légende Aymara, après que le dieu de la montagne eut envoyé des pumas dévorer les habitants de la vallée, le dieu du soleil pleura durant 40 jours et 40 nuits et fit inonder la vallée, ce qui créa le lac Titicaca (lac aux pumas de pierre). Un seul couple survécut et déclara avoir vu les pumas se transformer en pierre.


Côté péruvien se démarquent aujourd’hui trois îles parmi une vaste colonie établie sur le lac, chacune avec ses attraits spécifiques. Elles sont peuplées majoritairement par des communautés quechua et aymara qui profitent de l’air pur et de la biodiversité exceptionnelle de la région.

Cap sur les îles flottantes Uros

TITICACA
 CC Flickr SarahTz
Si les descendants directs des premières civilisations andines des îles Uros ont disparu, des communautés Aymaras continuent à perpétuer les traditions ancestrales.
Afin de se protéger des attaques des Collas ou des Incas, les indiens avaient construit des îles en roseau sur lesquelles ils s’étaient installés. Avec ces totora, ils bâtissaient aussi des bateaux, des maisons et des mobiliers. Rassurez vous, ce roseau est particulièrement robuste et ne risque pas de se rompre. Sachez que ces îles sont reconstruites tous les 10 ans et que les habitants cuisinent à l’intérieur des maisons pour éviter les risques d’incendie. Les habitants, vêtus de l’habit traditionnel, vivent de la culture de la truite, de l’artisanat et du tourisme qui altère quelque peu l’authenticité du site.
Calme et traditions à Taquille

Plus calmes que les îles flottantes, les îles d’Amantani et de Taquile se font face et offrent toutes deux un cadre exceptionnel. Faire étape sur ces îles c’est se poser hors du monde et redécouvrir la magie du silence. Plus traditionnelles, elles sont aussi plus calmes que leurs voisines.
À Taquile, le mode de vie amérindien a été conservé et on y parle encore le quechua. Les habitants ne vivent pas du tourisme mais de la culture de la laine, inscrite au patrimoine immatériel de l’humanité de l’UNESCO. Les hommes tricotent le traditionnel chullo (bonnet), tandis que les femmes tissent la laine.

Dormir chez l’habitant à Amantani

TITICACA
Titicaca Barque - Gadjo Dilo
Pour encore plus de calme et de tranquillité, rendez-vous à Amantani. Ici, il est coutume de dormir chez l’habitant et l’accueil des visiteurs est particulièrement bien organisé. Comme il en est coutume, le capitaine du bateau annonce votre arrivée et une famille vient vous accueillir. En effet, les communautés de l’île se sont organisées afin que les familles reçoivent équitablement les visiteurs et profitent toutes des retombées. L’accueil est chaleureux, c’est une occasion unique de rencontrer les populations locales. Sur les hauteurs se dressent les ruines d’un temple où il est coutume de déposer une offrande à la Pachamama pour la remercier des bonnes récoltes. La montée est rude mais au sommet, quelle récompense ! Le paysage est magnifique. Ici, pas de voiture, seulement la nature, le silence et l’odeur des plats délicieux que concoctent les habitants, à base de quinoa et pomme de terre.
De l’autre côté de la frontière, en Bolivie, le lac abrite d’autres îles somptueuses comme les fameuses Isla del Sol et Isla de la Luna, accessibles depuis la ville coloniale de Copacabana. Une étape supplémentaire à ne pas manquer…

Tous les articles sur l'Amérique Latine 

        

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire