lundi 29 février 2016

Super Tuesday!

SUPERTUESDAY

Ce mardi, c’est le Super Tuesday, soit le super Mardi !

Mais qu’est-ce que cela veut dire au juste ?

Pour rappel, nous sommes donc en pleines primaires américaines menant à l’investiture des représentants du parti républicain et démocrate en vue de l’élection du président des Etats-Unis qui aura lieu en fin d'année.
Le Super Tuesday c’est donc le jour où le plus d’états votent (soit 13) en même temps pour élire les représentants de leur parti. Généralement, c’est après ces votes que les futurs candidats à la Présidentielle sortent du lot et que les autres se désistent.

Mais pour mieux comprendre l’enjeu de ce jour spécial pour la vie politique américaine, un petit point s’impose.


Les Républicains VS les Conservateurs

Tout d’abord, le système politique américain est bipartite (des candidatures indépendantes sont possibles néanmoins, tous les présidents américains de la l'ère moderne ont été issus des partis Républicain ou Démocrate.

Parmi les plus connus : chez les Démocrates : Francklin Roosevelt, John Kennedy, Jimmy Carter, Bill Clinton et Barack Obama ; chez les Républicains : Dwight Eisenhower, Richard Nixon, Ronald Reagan, Georges Bush père et fils.

★ Leurs idées :

Globalement, pour faire un rapprochement avec la France, les deux partis sont libéraux d'un point de vue économique et d'un point de vue social. Les Républicains, très conservateurs tendent plutôt vers l'extrême droite tandis que les Démocrates sont plutôt de droite modérée avec une volonté de politique plus sociale.
Pour vous faire une idée de leurs principales idées, voici quelques sondages du New York Times. Concernant : 
- le contrôle des armes : 19% des Démocrates et 59%  des Républicains sont opposés à de nouvelles restrictions
- le changement climatique : 22% des Démocrates et 60% des Républicains ont des doutes sur le changement climatique.
- L’aide à l’avortement : 51% des Démocrates et 16% des  Républicains  sont pour l’aide au droit de l’avortement tandis que respectivement 33% des Démocrates et 43% des Républicains sont contre l’avortement. De plus, 13% des Démocrates et 37% Républicains  sont contre même en cas de viol ou d'inceste.
 - La peine de mort : 39% des Démocrates et 71% Républicains sont pour la peine de mort.

★ Les candidats :

Côté Démocrate, les principaux candidats sont :
Hillary Clinton, l’ex-femme de Bill 
Bernie Sanders, 84 ans qui a eu le culot de se déclarer socialiste (être de gauche n’est pas commun ni forcément bien perçu).


SUPERTUESDAY


Côté Républicain, le plus connu est Donald Trump, milliardaire excentrique populiste et grande gueule qui s’est récemment fait remarquer partout dans le monde par ses propos racistes à l’encontre de la population mexicaine et de l’immigration en général.

SUPERTUESDAY


Chacun des candidats finance sa campagne grâce à des dons privés ou individuels, qu’ils dépensent en meeting, publicité, etc. Contrairement à la France, aucune règle ne contrôle tout ça.
Ce qui veut dire que si l’on n’a pas d'argent, on ne peut se faire entendre.
Pour avoir une idée, Hillary Clinton a pour l’instant 188 millions de fonds pour sa campagne, Ted Cruz 104.2 (un Républicain) et Bernie Sanders 96.3 millions.
En savoir plus

La course effrénée des primaires

Les primaires ont pour objectif de choisir les représentants de chaque parti pour les élections présidentielles. L’idée est donc qu’il reste au final 2 candidats, un Républicain et un Démocrate.
Pour ce faire, chaque état va voter pour des délégués dans chacun des partis qui au Congrès d’été (une convention nationale) voteront pour leur candidat associé. L’appartenance politique de ces délégués étant connue, on vote donc, durant les élections de chaque état, indirectement pour le candidat à la présidentielle.
Cela semble simple sur le papier. Mais c’est sans compter sur certains paramètres importants qui font des primaires un show de longue haleine étalé sur plusieurs mois, aux cours desquels se multiplieront les abandons, alliances, coups bas et stratégies.

Mais pourquoi un tel capharnaüm ?
Pour plusieurs raisons…

★ Le type de vote

Il existe deux types de votes principaux et de nombreuses variantes selon les états. 
Les électeurs élisent donc durant ces votes des délégués affiliés à un candidat, qui voteront ensuite lors du congrès d'été. 
Deux modes de scrutins existent, le caucus présent généralement dans des états peu peuplés et le vote en urne traditionnel. Le caucus est un mode de scrutin très particulier et controversé. Les électeurs se retrouvent à une heure précise dans un lieu commun (souvent une église) et se placent dans différents coins selon leurs préférences électorales. Un temps de trente minutes est prévu pour essayer de convaincre son voisin de son erreur puis le nombre d'électeurs de chaque groupe est compté.


SUPERTUESDAY
Copyright -bloximages.chicago2

SUPERTUESDAY
Copyright - Ibtimes

★ L’Agenda et la géographie
Les primaires se déroulent sur plusieurs mois avec un agenda bien précis, aussi les résultats sont connus et cela influence donc le vote et les débats pour les états suivants. Cela donne un poids plus important aux états votant en premier ou rien n’est fait alors que les états suivants vont davantage suivre la tendance. Par exemple, un candidat d'extrême droite qui aura conquis les électeurs conservateurs du Sud aura bien plus de chance de continuer la course, ce qui n'aurait pas forcément été le cas si les élections avaient commencé dans le Nord avec des états plus modérés. De plus, cela s'accentue avec le fait que certains candidats qui ont obtenu peu de votes renoncent rapidement. Ainsi, l'étau se resserre sur un petit nombre de candidat.

La course aux primaires peut-être ainsi vue comme une course à l'élimination, les candidats se désistant petit à petit selon les résultats. Si leur défaite semble inéluctable, ils n'ont aucun intérêt à maintenir leur candidature qui leur revient très cher en frais de campagne. 

★ La règle de chaque parti
Chacun des partis a ensuite sa petite règle. 
Ainsi le parti Démocrate possède des délégués spéciaux. Ces « super » délégués ont le droit de choisir ou de négocier pour/avec le candidat  qu’ils souhaitent et de lui donner sa voie lors du congrès d’été. Ainsi un candidat Démocrate peut gagner les primaires sans avoir obtenu la majorité des voies des adhérents du parti.


Pourquoi le Super Tuesday est-il donc si important ?
Même si le vote final se fera au congrès d’été, les intentions de votes des délégués étant connues, il n’y aura généralement aucune surprise à ce moment là.

Dans la course aux primaires, les élections du Super Tuesday sont cruciales.
Le 1er mardi de mars, la moitié des délégués de chaque parti est élu ce jour là. Les résultats du Super Tuesday sont ainsi très attendus, modifiant potentiellement l'ordre préalablement établi et entraînant l'élimination des candidats les plus faibles.


*************************************************************************************

Pour info, l'état des votes à ce jour est le suivant :

Côté Républicains,  1237 délégués sont à gagner
- 87 pour Donald Trump
- 17 pour Marco Rubio
- 16 pour Ted Cruz
- 6 pour Kasich
- 5 pour Carson
Côté Démocrates, 2383 délégués sont à gagner
- 544 dont 453 de super délégués pour Hillary Clinton 
- 85 dont seulement 20 super délégués pour Bernie Sanders

*************************************************************************************
Le calendrier :

Pour finir, voici les dates clés de cette course à la Présidentielle :
★ Les primaires américaines ont débuté le 1er Février par le Caucus de l'Iowa et se termineront le 7 juin avec le vote de la Californie.
Mon état, la Caroline du Nord, votera le 15 Mars.
★ Le congrès d'été ou convention nationale, pour les délégués, se déroulera du 18 au 21 juin pour les républicains et du 26 au 28 juin pour les démocrates.
★ Les deux candidats s’affronteront pour les élections américaines, le 8 novembre 2016 et le nouveau président entrera en fonction pour une durée de 4 ans à partir du 20 janvier 2017.


5 commentaires:

  1. Super article, cela permet de savoir l'essentiel et de mieux comprendre la campagne

    RépondreSupprimer
  2. Merci, c'est vrai que c'est complexe!

    RépondreSupprimer
  3. Alors comment vit-on la primaire américaine quand on est dedans , Est ce que vous en parlé avec vos amis Etats-Uniens ?

    RépondreSupprimer
  4. Ben tu vois des pancartes dans les jardins des gens, des autocollants sur leur voiture et à la télé (même si on ne l'a pas), on parle que de ça mais on a pas trop eu l'occasion d'en parler avec nos amis américains, on s'est plus vu en soirée ces derniers temps et ce n'était pas le sujet de conversation number1...

    RépondreSupprimer