jeudi 9 juin 2016

Quand Memorial Day rime avec mémorable week-end au cœur de l'Amérique

MEMORIALDAY

Les vacances n'étant pas monnaie courante aux Etats-Unis (environ 2 semaines par an), lorsqu'il y a des jours fériés, il faut en profiter!

Heureusement, beaucoup de fériés tombent des lundis ou vendredis offrant de longs week-end et l'occasion de faire du tourisme.
C'est le cas pour Mémorial Day qui est chaque année le troisième lundi de mai et qui rend hommage aux membres de l'armée américaine tués à la guerre (toutes guerres confondues).
Nous avons donc décidé d’en profiter pour partir faire du camping avec des copains dans les montagnes à l'Ouest de la Caroline du Nord. Ce n'est pas la première fois que nous nous rendons dans cette partie de l'état.
Nous avons en effet, déjà visité les célèbres SmokyMountains et la ville d’Asheville.
Mais cette fois-ci direction le lac Lure que nous avons découvert sur une peinture au musée d'Art de Raleigh et qui nous a donné envie d'aller voir de plus près.

VIVE LES VACANCES


Nous voici donc partis le samedi matin, avec notre amie Claire, rejoindre d'autres copains, Paulo et Coco, déjà installés au camping depuis la veille.


Balade et ascension à Chimney Rock State Park


Vers 12h30 nous arrivons à destination après presque 4 heures de route et rejoignons nos amis dans le Chimney Rock  State Park dont l'entrée, de 13$ par personne, nous surprend (les tarifs étant habituellement inférieurs à 10$ et par véhicule).

Pour bien débuter ces mini-vacances, nous démarrons avec un barbecue  sur une aire de pique-nique dans une épingle de la route qui serpente dans la montagne jusqu'au point de départ des balades.


MEMORIALDAY

Difficile par cette chaleur et cette humidité de se décider après manger pour randonner mais le parc a l'air très chouette. Il faut se motiver !
Nous débutons par une petite balade jusqu'à une cascade rafraîchissante mais bondée.
Dommage qu'il y ait tout ce monde, nous nous serions bien trempés dans le petit point d'eau mais nous devons nous contenter d'un bain de pied et des projections d'eau.
MEMORIALDAY

MEMORIALDAY

MEMORIALDAY

A présent que nous nous sommes chauffés, nous sommes prêts à entamer la montée des innombrables marches rejoignant les différents points d'intérêt du parc.


MEMORIALDAY

MEMORIALDAY
MEMORIALDAY
Même si l'ascension est rude sous cette chaleur, nous sommes récompensés par la jolie vue sur la vallée verdoyante traversée par un bras du lac Lure.


MEMORIALDAY

Mais la grimpette n'est pas terminée ! Encore de nombreuses marches nous séparent du célèbre rocher vu sur la plupart des photos représentant les montagnes de l'Ouest de la Caroline du Nord. 

MEMORIALDAY

De là, nous prenons un peu plus de hauteur et la vue y est encore plus impressionnante. Et comme nous sommes courageux, nous poursuivons notre ascension jusqu'au dernier point de vue qui offre un panorama imprenable sur toute la vallée.

MEMORIALDAY

Notre baignade ratée dans le lac 


Après ces efforts, nous n'avons qu'une envie, nous baigner ! Cela tombe bien, le lac Lure qui est le motif de notre venue dans ce coin, se trouve tout prêt.

Nous roulons jusqu'à une plage qui s'avère :

1- payante (environs 10$...)

2- en train de fermer


MEMORIALDAY

MEMORIALDAY



Rrrhhh...C’est pas grave, nous n'avons pas besoin de sable et de plage aménagée, nous trouverons un autre endroit pour nous baigner.

Or, sur la partie du lac que nous longeons, il n'y a pas d'accès au lac en raison des propriétés privées ou de la forêt qui s'avance jusqu'à l'eau...


Tant pis, nous nous rafraîchirons dans la piscine du camping ! En attendant, nous profitons de l'air dans la décapotable de l'amie de Claire qui nous a rejoint entre temps. 


MEMORIALDAY
Ca décoiffe !


Notre camping 100% authentique




Après un arrêt courses, nous découvrons notre camping. Nous avons testé pas mal de campings depuis notre arrivée aux Etats-Unis dans les parcs et les canyons de l'Ouest, en Floride, sur le littoral ou dans les terres de la Côte Est, dans le Sud… mais aucun comme celui-ci !

D'habitude, nous sommes dans des endroits plus touristiques fréquentés essentiellement par des vacanciers ou des touristes pour le week-end.

Ici, dans ce petit camping, au prix très abordable, perdu dans les montagnes, nous sommes entourés de locaux venus passer au vert  leur week-end de Mémorial Day.

Il y a beaucoup de campings chez nous au bord des rivières et des lacs ainsi que dans les parcs... qui attirent les familles, les amoureux de la nature, les vacanciers… Mais ici les campeurs sont clairement issus d'une classe sociale aux revenus modestes.

A Durham, la population la plus pauvre est souvent alimentée par les communautés afro-américaines et latinos et nous avons l'habitude (même si il y a malgré tout beaucoup de segmentation) d'une mixité sociale et ethnique.

Or ici, tout le monde est blanc, certaines familles arborent même fièrement le drapeau des confédérés. 



ALABAMA



Pour rappel les Confédérés sont les 11 états du Sud  des Etats-Unis (Alabama, Texas, Tennessee, Caroline du Sud, Caroline du Nord, Floride, Louisiane, Virginie, Géorgie, Arkansas et Mississipi) qui avaient décidé de se désolidariser des Etats-Unis pour former leur propre pays. Cette sécession était liée au projet de réforme de l'esclavage soutenu par les états du Nord qui a donné naissance dans les années 1860 à une guerre civile du même nom. 

Le drapeau représentait alors la résistance de ces états face à « l'oppression » nordique.

Depuis, l'utilisation du drapeau est très controversée. Si certains y voient le souvenir de l'histoire du Sud,  le symbole de défense de l'esclavage qu'il véhicule et

l'implication de ce drapeau dans les protestations contre les droits civiques des noirs dans les années 1960 ne peuvent être dissociés d'une appartenance à l'extrême droite et/ou d’un symbole raciste.

Le drapeau est malgré tout utilisé régulièrement dans les fêtes, manifestations, rassemblements dans le Sud et fait partie du drapeau du Mississipi.


ALAMABA

Il a cependant été enlevé du dôme du capitole à Columbia, la capitale de la Caroline du Sud après les tueries qui ont eu lieu à Charleston dans ce même état en 2015.

Voilà pour la petite minute histoire! Pour ce qui est de notre expérience au "coeur de l'Amérique", en cherchant notre emplacement, nous découvrons des familles, pour la plupart en surpoids, installées dans des tentes ou des caravanes avec un campement assez chaotique. Les enfants jouent alors que les parents, vêtus de tenues légères et largement tatoués, sont attablés une bouteille de bière à la main.
Du côté de la piscine, où nous prenons plaisir à faire quelque brasses, un préfabriqué accueille différents jeux ou des  adultes jouent au billard. 


MEMORIALDAY

Une quinquagénaire en sort, vêtue d'une mini-jupe et d'un soutien-gorge de maillot, toute tatouée et avec une immense balafre sur son ventre généreux pour écraser sa cigarette. On se croirait dans un film !
Après la première sensation un peu étrange et désagréable à chaque fois que l'on voit le drapeau des confédérés fièrement dressé, nous nous sentons plutôt bien dans ce camping dans la nature même si la propreté et le nombre des sanitaires restent à revoir.
MEMORIALDAY
MEMORIALDAY

Après avoir installé notre campement, nous terminons notre journée comme nous l'avons commencé autour d'un barbecue.
Première soirée de camping sans faute! Avec les incontournables :
- bières
- barbecue
- feu
- chamalows grillés

DIMANCHE PLUVIEUX MAIS HEUREUX


Le beau temps n'est pas au rendez-vous de ce deuxième jour de camping. Nous décidons de trouver donc des activités où nous ne serons pas trop exposés à la pluie.

Déjeuner à Asheville


Nous partons à Asheville située à une heure de là et déjeunons dans la crêperie française que nous avions déjà testée lors de notre précédente venue.


MEMORIALDAY
Puis, nous baladons un moment dans le joli centre ville animé avec ses sympathiques boutiques et ses piétons (choses rares dans cette région).


MEMORIALDAY

MEMORIALDAY

MEMORIALDAY

Mission Escape Room


Le matin en nous réveillant, nous avons décidé de réserver une activité qui nous tentait depuis un moment : une Escape Room.

Il s'agit d'un jeu évasion grandeur nature. Enfermés en groupe dans une pièce, les participants doivent résoudre un mystère pour pouvoir sortir de la salle et gagner. Le jeu fait appel à l'esprit d'équipe et à la réflexion et le but est de fouiller la salle pour découvrir des clés, indices, codes pour résoudre l'énigme.

Nous voici donc en début d'après-midi sur le lieu à attendre notre tour. L'endroit désert se situe sur un parking plein locaux dans un bâtiment de plain pied ressemblant à un ancien motel. Le cadre n'est pas des plus engageant, heureusement qu'il y a une belle vue sur les montagnes environnantes et que les garçons ont trouvé de quoi s'occuper en attendant.

MEMORIALDAY


Nous voici un quart d'heure plus tard, en train d’être briffés sur le but du jeu et abandonnant téléphones et appareils photos.

Puis, nous pénétrons dans une pièce sombre.

Moi qui craignais un sentiment de claustrophobie, je suis rassurée, la pièce est assez grande et l'on se prend vite au jeu, oubliant le reste.

Le décor est bien fait, un billard trône au milieu d'un bureau appartenant au chef de la Mafia, notre ancien patron qui en veut à notre vie et que nous devons faire tomber.

Rapidement, nous trouvons des indices, des codes, des lettres sans comprendre quoi en faire, puis petit à petit cela se met en place, nous ouvrons des coffres, des cadenas, découvrons d'autres indices.

Au milieu de la partie, notre guide, joignable par le tchat installé sur une tablette à notre disposition et que nous pouvons solliciter 5 fois prend contact avec nous en nous indiquant d'essayer d'allumer la lumière. Nous découvrons un boîtier puis trouvons le bon code et la lumière se fait. Nous qui pensions que cela faisait partie de l'ambiance et qu'on ne pouvait pas y toucher ! Dommage, nous avons perdu pas mal de temps car, avec la lumière, de nombreux éléments apparaissent. Nous découvrons le code de l'ordinateur, différents fichiers, d'autres codes…

Nous découvrons aussi plusieurs bouchons associés à des chiffres que nous arrivons à remettre en ordre et qui, nous semble-t-il, permettent de trouver le code pour sortir. Mais il nous reste encore à trouver les preuves pour faire tomber le chef de la Mafia.

Malheureusement, la sonnerie retentit, le jeu est fini. Notre guide nous explique que nous avions bien trouvé le code pour sortir mais qu'il nous manquait la liste à imprimer située sur une clé USB dans un tiroir que nous avions mal fouillé...


Dommage... Mais nous avons tellement aimé que nous sommes déjà en train de regarder s'il y en a à proximité de chez nous pour remettre ça !


Retour à Asheville


Après cette activité très amusante, nous reprenons la route d’Asheville pour aller nous balader dans le River Art District, qui comme son nom l'indique est un quartier artistique au bord de la rivière.


MEMORIALDAY
MEMORIALDAY
MEMORIALDAY
MEMORIALDAY


Nous nous promenons un moment entre les jolis bâtiments colorés, les galeries et magasins d'art puis reprenons la route du centre-ville pour aller prendre l'apéritif en centre-ville avant de rentrer au camping pour une traditionnelle soirée barbecue !


Notre horodateur super moderne !

MEMORIALDAY


UNE DERNIERE JOURNEE PLEINE D'AVENTURES


Déjà la dernière journée de ces mini-vacances ! 


MEMORIALDAY
Et bien sûr pour le brunch, qu'est ce qu'on fait ? Un barbecue !
MEMORIALDAY
Nathan s'improvise dresseur de papillons

Après avoir tout remballé et démonté et pris un brunch en fin de matinée, nous allons faire du tubing sur la rivière. C'est à dire que nous allons descendre la rivière confortablement installés sur nos bouées sans avoir rien de plus à faire que de profiter du moment et nous amuser !

Sur le lieu de location, c'est encore des locaux qui sont au rendez-vous et nous poursuivons notre immersion au cœur de l’Amérique profonde bientôt agrémentée par quelques péripéties...


MEMORIALDAY

MEMORIALDAY
MEMORIALDAY

En maillot, chaussures d'eau au pied, nous prenons place à bord du bus qui doit nous conduire au départ de la balade. Nous papotons quand tout d'un coup les gens s'affolent et le bus recule ! Heureusement, un jeune saute sur le frein à main qu'il relève nous évitant d'écraser  les personnes faisant la queue pour acheter leurs billets juste derrière et de finir dans la rivière ! Le chauffeur qui est descendu a semble-t-il oublié d'enclencher le frein à main !!!

Après cette distraction, nous partons rejoindre le point de départ plus haut sur la rivière. L'eau est fraîche mais supportable, nous nous installons et nous laissons glisser au fil de l'eau rencontrant parfois des petits rapides pour pimenter cette descente.
Vers la fin, une rencontre va aussi pimenter notre balade...
Alors que nous nous nous arrêtons pour regarder des jeunes sauter, une vielle dame attire notre attention. Elle est paniquée et n'arrive pas à remonter sur sa bouée. Elle semble là depuis un moment, elle est épuisée, gelée, perdue, pleure et nous implore de l'aider. Nous essayons  pendant près d'un quart d'heure mais le bord de la rivière n'est pas accessible et il y a trop de fond pour avoir pied. Finalement, nous trouvons un endroit où nous avons pied et l'aidons à remonter en selle puis nous la prenons sous notre aile pour la reconduire au niveau de la location des bouées.
Elle serait venue avec son petit-fils qu'elle doit rejoindre mais nous nous demandons si elle n'est pas ivre et si cette histoire de petit-fils est bien vraie.
En attendant, nous descendons la portion de rivière qui nous sépare de la fin en tenant sa bouée de chaque côté et en la positionnant entre nous et, à nos côtés, elle reprend le sourire et papote sans arrêt.
De retour sur la terre ferme, nous constatons que sa gourde ne contient en effet pas d'eau mais de la bière et, qu'au regard de ses propos incohérents, elle n'est pas très fraîche. Finalement, elle retrouve bien son petit fils qui la ramène en voiture. Il semblait être avec le groupe qui sautait dans l’eau et elle devait être en train de le regarder. Difficile à imaginer comment on peut laisser une personne de cet âge-là sous l'emprise de l'alcool, sans surveillance, dans une rivière...

C'est sur cette note que se termine notre incroyable week-end qui nous a conduit de l'ascension du sommet d'une montagne, à faire "tomber" un chef de la mafia avant de secourir une veille dame ivre.


LE CARNET D'ADRESSE :



LE PARC
431 Main St, Chimney Rock, NC 28720

LE CAMPING
3111 Silver Creek Rd, Mill Spring, NC 28756

LA CREPERIE
68 N Lexington Ave, Asheville, NC 28801

L'ESCAPE ROOM
353 New Leicester Hwy, Asheville, NC 28806

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire