jeudi 5 mai 2016

Retour sur l'une des plus sombres périodes de l'histoire américaine : la guerre de sécession



Cela fait plusieurs fois que j'évoque dans mes articles l'histoire des confédérés, la symbolique de leur drapeau ou encore l'abolition de l'esclavage. 
La guerre de sécession a profondément marqué l'histoire des Etats-Unis et c'est un sujet qui revient souvent sur le tapis dès lors que l'on parle du Sud ou du passé.

Mais en définitive, que connait-on vraiment de cet événement ?
Connait-on vraiment les causes de cette guerre ou encore les conséquences qu'elle a eu à l'échelle du pays ?

Je vous propose de vérifier cela dans ce petit article qui retrace, dans les grandes lignes, le conflit le plus important qu'ait jamais connu les Etats-Unis.


Le contexte

A cette époque, le Nord industriel et le Sud agricole et esclavagiste sont en totale opposition pour deux raisons majeures :

- économiquement : le Sud, qui vit essentiellement du coton, défend le libre-échange qui lui permet de faire facilement du commerce avec l'Europe notamment, alors que le Nord  essaye de développer une industrie locale et se veut protectionniste

- culturellement : le Nord est contre l'esclavage alors que les plantations du Sud reposent en grande partie sur le travail des esclaves

Alors lorsque les républicains qui défendent les valeurs du Nord prennent le pouvoir avec l'élection d'Abraham Lincoln comme Président des Etats-Unis le 20 décembre 1860, la Caroline du Sud décide de faire sécession. Elle voit en l'élection de Lincoln, qui avait déjà explicitement fait part de sa volonté d'abolir l'esclavage, une menace pour l'avenir économique, politique et même culturel du Sud.
Elle sera rapidement suivie de 10 autres états du Sud (Alabama, Texas, Tennessee,  Caroline du Nord, Floride, Louisiane, Virginie, Géorgie, Arkansas et Mississipi)  qui forment ensemble la Confédération des Etats d'Amériques (d'où le nom de confédérés).
Jefferson Davis est nommé Président et Richmond en Virginie devient la capitale des états confédérés.

Peu après cette sécession, les états sudistes attaquent un fort militaire et Lincoln lance un appel aux armes. La guerre de sécession débute et
oppose les états confédérés à l'Union (états du Nord).


Voici une carte que j'ai trouvée sur un site très intéressant mais en anglais 
(le site par ici) qui montre bien la partition du pays (en bleu donc l'Union, en rouge les états confédérés).

SECESSION

D'un côté, se trouvent donc les états du Sud représentés par Jefferson Davis et défendus par d'excellents officiers qui se battent avec fougue et avec le sentiment de défendre leur terres et leur culture, d'un autre les états du Nord dirigés par le Président Abraham Lincoln qui sont mieux organisés  d'un point de vue ressources militaires, budget et réseau de transport. Pourtant le Sud semble pendant un moment mener la danse...

SECESSION
Abraham lincoln (Président des Etats-Unis ou de l'Union)  - Jefferson Davis (Président des états confédérés)

Les victoires du Sud

- les confédérés gagnent la première bataille le 21 juillet à Bull Run

- 1863, le Sud remporte une nouvelle victoire à Chancellorsville après 4 jours d'affrontement. Dans le camp du Nord, les désertions se mutliplient. 

- Le général  Lee, des états confédérés, en profite pour mener ses troupes jusqu'en Pennsylvanie semant la terreur et détruisant tout sur leur passage.

Le tournant de la guerre

- Du 1er au 3 juillet 1863 la bataille de Gettysburg amorce le tournant de la guerre.
La bataille fait de nombreux ravages de chaque côté mais le bilan est particulièrement lourd pour les confédérés qui y laissent près de 1/3 de leurs hommes.

- Peu après, l'Union remporte la ville de Vicksburg au Mississipi.

Le Nord prend petit à petit l'avantage et le Président Lincoln nomme le général Grant à la tête du commandement.

- Lors de sa "Marche vers la mer" menée sur le territoire de la Géorgie, le général Sherman avec l'aide de 65000 hommes de l'Union brûle tout sur son passage et prend possession de la ville de Savannah


- Finalement c'est le 3 avril 1865 que le général Grand envahit Richmond, la capitale des confédérés, marquant la fin de la guerre et l'abolition de l'esclavage.


Un bilan lourd

Le bilan de ces 4 ans de guerre est très lourd.
Plus de 600 000 personnes ont été tuées, soit plus que toutes les autres guerres auxquelles les Etats-Unis ont participé. La guerre de sécession est d'ailleurs la seule guerre qui se soit passée sur le sol américain.

Le territoire est lui aussi très touché par ces années d'affrontements. Si au Nord les industries restent globalement intactes, le Sud s'en sort moins bien.
Les villes de Richmond, Charleston, Vicksburg, Atlanta et Mobile sont en piètre état.
La campagne quant à elle a aussi beaucoup souffert et la zone traversée par le général Sherman lors de sa "Marche vers la mer" est un triste champ de ruines : fermes, plantations, cultures brûlées ou même bétail et massacré par les soldats de l'Union.

D'un point de vue politique, le congrès adopte finalement la plupart des lois contre lesquels s'étaient  opposés les Sudistes dont bien sûr la plus grande victoire de cette guerre : l'abolition de l'esclavage. Quatre millions de noirs sont alors libérés dans  le Sud mais malheureusement, l'esclavage ne disparaît pas par magie au sortir de la guerre.
Les problèmes et tensions sont d'ailleurs très forts et rien n'a été vraiment prévu pour l'intégration des anciens esclaves. Ainsi commence la ségrégation des noirs qui ne se terminera qu'en 1965 avec la loi du Voting Right Act autorisant les noirs à voter. 

De la guerre de sécession à aujourd'hui

Comprendre cette guerre c'est donc comprendre les grandes différences culturelles entre un Nord toujours industriel moderne et avant-gardiste et un sud agricole, conservateur et régressioniste.
Aujourd'hui encore, on peut percevoir les reliquats de cette guerre et particulièrement dans le Sud où ce sentiment d'appartenance aux états confédérés persistent. Il n'est d'ailleurs pas rare de voir flotter le drapeau des confédérés dans cette partie du pays (si vous voulez en savoir plus sur le drapeau des confédérés, j'ai écrit récemment  un article à ce sujet ICI).

Comprendre cette guerre c'est aussi comprendre l'histoire des noirs aux Etats-Unis, ce long parcours pour obtenir la liberté et l'égalité qui malheureusement ne semble jamais être totalement terminé. L'actualité nous le prouve encore avec de nouveaux meurtres racistes, dont celui à Baton Rouge en Louisiane, d'Alton Sterling, (un vendeur ambulant noir qui a reçu une balle dans la tête après une arrestation par un policier alors qu'il était à terre et semblait coopératif). Ces meurtres relancent la question des violences racistes et de la toute-puissance des policiers et donne naissance à de nombreuses manifestations dans le pays dont les actions du mouvement pour la défense de la vie des noirs le Black Livers Matter  qui fait beaucoup parler de lui en ce moment.
Le choix du nom de ce mouvement littéralement "La vie des noirs comptent" entraîne beaucoup de questions dans ce contexte quant à une réelle égalité raciale.

Et si 150 ans après la fin de l'esclavage, les choses ont beaucoup évolué à ce niveau là, il reste du chemin à parcourir. La nomination de Trump comme candidat Républicain aux élections  présidentielles et donc la possibilité de le voir gouverner le pays ne semble malheureusement pas aller dans ce sens à un juger par son discours raciste.
Ce qui est finalement ironique quand on repense que ce sont les républicains qui ont défendus et fait voter l'abolition de l'esclavage....




4 commentaires:

  1. Ton article est intéressant et très bien rédigé!

    RépondreSupprimer
  2. Très intéressant en effet, et efficace. Tu as éclairci mes zones d'ombre^^

    RépondreSupprimer
  3. Oui, c'est pas forcément trés clair si on ne creuse pas un peu!

    RépondreSupprimer

About


Rendez-vous sur Instagram @travels_and_me


INSCRIVEZ-VOUS