mercredi 28 septembre 2016

Découverte du berceau des Etats-Unis dans la magnifique ville de Williamsburg

WILLIAMSBURG

Toujours en vadrouille avec de la famille (après la visite de mon beau-père a succédé celle de ma belle-sœur), nous voici cette fois-ci en Virginie.
Et pour ce week-end, placé sous le signe de l'histoire, direction  Williamsburg dans le Triangle historique du pays.   
La zone est surnommée ainsi car elle a accueilli les premières colonies britanniques, elle est formée de : 
- Jamestown, première colonie anglaise permanente du nouveau monde
- Yorktown, la ville où les colons ont gagné la guerre d'indépendance suite à la bataille du même nom  
- Williamsburg, qui fut la capitale de la  colonie britannique de la Virginie de 1699 à 1780 

Le guide du Lonely Planet recommandant de privilégier cette dernière, si on ne doit visiter qu'une des 3 villes, c'est donc sur Williamsburg que s'est porté notre choix pour une super visite hors du temps.
Mais avant d'aller plus loin,  revenons un peu sur la création des Etats-Unis.

Bien que pays récent, les Etats-Unis sont peuplés depuis bien longtemps. Ses premiers habitants seraient venus d'Asie il y a plus de 10 000 ans et auraient traversé le détroit de Béring (liant la Russie à l’Alaska) qui formait alors un passage glacé.
Différentes populations se sont installées aux Etats-Unis, mais le développement du pays n'a débuté qu’avec les Européens après la découverte des Amériques par Christophe Colomb.      
Depuis, différents pays ont colonisé le continent Nord-Américain. Entre autres, les Espagnols ont découvert les côtes de Floride et du Golfe du Mexique mais ne trouvant pas d'or s'en sont désintéressés et ont créé, à l'Ouest, des missions de jésuites pour évangéliser les indiens. Les hollandais ont créé la Nouvelle Amsterdam à l'extrémité de la presqu'île de Manhattan.   
Les Français, se sont essentiellement développés autour des grands lacs, du Mississippi et en Louisiane.

Les anglais, quant à eux, ont été plus tardifs et se sont installés au centre de la côte Est, région inhospitalière délaissée par les autres pays Européens.
Ils ont tout d’abord créé la colonie de Jamestown puis avec les 102 pèlerins arrivés au bord du May Flower, se sont installés autour du Cap Code dans Le Massachussetts.
Progressivement, ils ont éliminé les colonies hollandaises et suédoises, situées entre Jamestown et Cap Code, devenant ainsi, à  la fin du 17eme siècle, maîtres de la Côte Est.
3 colonies anglaises existaient alors :
- La Nouvelle Angleterre avec une population de petits propriétaires et entrepreneurs vivant essentiellement de la pêche et du commerce de produits coloniaux.    
- Les colonies du Sud essentiellement agricoles qui reposaient sur la culture de l'indigo, du tabac, du riz puis  du coton grâce à l'esclavage    
- le groupement intermédiaire sans vraiment d'identité qui regroupait New York, le New Jersey, le Delaware et la Pennsylvanie.
Chaque colonie avait une constitution et un gouverneur et fonctionnait sur le modèle d'une monarchie parlementaire.
A la fois très différentes, ces 3 colonies britanniques avaient un point commun ou plutôt un ennemi commun : l'indien, qu’elles combattaient. Après avoir repoussé les tribus autochtones, les colonies britanniques ont décidé de s’attaquer à un nouvel ennemi : les colonies françaises dans le but d’étendre leur territoire et de gagner du terrain. Cela donna naissance à la guerre de 7 ans, à la fin de laquelle, les français perdirent la plupart de leurs possessions sur le territoire américain.
Les colons anglais n'avaient finalement plus d'ennemis mais allaient connaître une nouvelle source de conflit, cette fois-ci avec leur propre nation.     
Le gouvernement britannique voulait mettre en place de nouvelles taxes pour les colons qui, pas d’accord, ont fini par se révolter donnant naissance à la bataille de Lexington et au début de la guerre d'indépendance américaine.
George Washington fut choisi comme commandant  et se tourna vers les Français désireux de prendre leur revanche sur les anglais.
En 1776,  la déclaration d'indépendance rédigée par Thomas Jefferson fut adoptée par le congrès et grâce à l'intervention militaire des français, les colons remportèrent la guerre lors de la bataille de Yorktown.
La Grande Bretagne a fini par reconnaitre l'indépendance des Etats-Unis en 1783 et George Washington est ainsi devenu le premier président des Etats-Unis.


Et voilà pour la petite histoire… Maintenant qu’on s’est rafraîchi un peu la mémoire, on peut plonger dans l’univers intemporel de Williamsburg et admirer ses vestiges de l’histoire américaine.
Le quartier historique de Williamsburg, surnommé Williamsburg colonial, s'étend sur 122 hectares et est composé de 88 bâtiments qui ont fait l'objet de restaurations ou reproductions suivant fidèlement le modèle de l'époque.     
On y trouve, entre autres, le Palais du Gouverneur, le Capitole, différents bâtiments administratifs, des magasins et des maisons.

Il s’agit en fait d’un musée à ciel ouvert, la plupart de ces lieux sont d’ailleurs accessibles via un pass payant de plus de 40$. Ce ticket donne droit à l’entrée de nombreux sites, maisons, expositions mais aussi aux différents ateliers de forges, maroquineries, apothicaires… où des comédiens en costume offrent une explication et une démonstration de « leur métier ». Mais pour ceux qui n’ont pas assez de temps à consacrer à la visite de la ville ou n’ont pas envie de payer l’entrée, assez chère, la balade dans le centre historique reste vraiment très intéressante.  C’est d’ailleurs ce que nous avons fait. Nous nous sommes simplement promenés quelques heures dans les rues pavées ou les larges avenues de terre battue au milieu des charrettes, des comédiens en tenue  d'époque  et des diverses reproductions historiques.On trouvait par ci des tonneaux, par là un tas de valises, ou encore ici une fermière avec ses biquettes, nous émerveillant de tous les détails si bien pensés qui créent vraiment un décor unique.


Si vous voulez voir par vous-même, voici les photos



WILLIAMSBURG

WILLIAMSBURG

WILLIAMSBURG
WILLIAMSBURG

WILLIAMSBURG

WILLIAMSBURG

WILLIAMSBURG

WILLIAMSBURG

WILLIAMSBURG

WILLIAMSBURG

WILLIAMSBURG

WILLIAMSBURG

WILLIAMSBURG

WILLIAMSBURG

WILLIAMSBURG

WILLIAMSBURG

WILLIAMSBURG

WILLIAMSBURG

WILLIAMSBURG

WILLIAMSBURG

WILLIAMSBURG

WILLIAMSBURG

WILLIAMSBURG

WILLIAMSBURG

WILLIAMSBURG

WILLIAMSBURG

WILLIAMSBURG

WILLIAMSBURG

WILLIAMSBURG

WILLIAMSBURG

WILLIAMSBURG

WILLIAMSBURG


WILLIAMSBURG

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire