mardi 29 novembre 2016

Et au milieu de nulle part, le parc de Great Sand Dunes

GREATSANDDUNES


"Les jours se suivent mais ne se ressemblent pas"
C'est un peu la philosophie de notre voyage dans l'Ouest, du Colorado à l'Utah.
Après notre visite des villages troglodytes de Mesa Verde, nous mettons le cap à l'Est, direction  les plus hautes dunes de sable du continent américain.

Campagne agricole et désertique

Après une halte à Durango, dont je vous parlerai dans le prochain article, nous poursuivons notre route jusqu'au parc de Great Sand Dunes, l'occasion de nous enfoncer dans une campagne isolée de tout, où des heures durant, nous longeons des fermes, des granges et des champs à perte de vue sans jamais croiser une ville.
Il nous faudra donc revoir notre plan pour faire les courses du dîner dans un supermarché sur la route et se contenter d'acheter de quoi faire le sandwich le plus cher du monde dans la mini épicerie du camping.

GREATSANDDUNES

GREATSANDDUNES

GREATSANDDUNES

GREATSANDDUNES

Pour l'heure, nous quittons la route principale, une ligne droite infinie qui traverse une plaine aux allures désertiques pour emprunter une plus petite voie tout aussi rectiligne et encore plus désolée.
20 minutes durant, nous nous demandons sur quoi nous allons déboucher, quand les premières dunes se dessinent sur notre droite. Semblant sortir de nulle part comme un mirage, se dresse le parc de Great Sand Dunes. Le moment est juste magique !
GREATSANDDUNES
 GREATSANDDUNES

GREATSANDDUNES

GREATSANDDUNES


Great Sand Dunes National 


C'est la fin d'après-midi quand nous pénétrons dans le parc et nous avons juste le temps d'acheter quelques cartes postales et de poser 2 questions au Ranger (genre de garde champêtre) que le Visitor Center ferme ses portes.

Il va falloir nous dépêcher si nous voulons profiter du parc. Nous montons donc la tente en quatrième vitesse dans le camping et préparons des sandwichs avant de partir à l'assaut des dunes.


GREATSANDDUNES


Nous aurions pu partir à pied du camping mais le temps ne jouant pas en notre faveur, nous préférons nous rapprocher au maximum en voiture des dunes que nous souhaitons gravir.
Mais avant de vous raconter notre ascension aussi éprouvante qu'incontournable, revenons un peu sur l'origine du parc.


GREATSANDDUNES

Au pied des montagnes de Sangre de Cristo, se dressent les plus hautes dunes de sable d'Amérique. Surgissant de nulle part, ses formations naturelles sont le résultat des sédiments transportés par les vents depuis le Rio Grande et d'autres torrents des montagnes. Si on ne connait pas exactement la date de formation de ces dunes, ce qui est sûr, c'est que le phénomène se poursuit encore et les dunes évoluent d'années en années.

Nous voilà donc revenus dans le sable, en marche vers les hautes dunes qui se découpent en face de nous, pour admirer le coucher de soleil.
Mais pour y arriver, il va falloir faire preuve de ténacité, les dunes sont gigantesques. Imaginez escalader pendant 1h30, sans répit, une pente abrupte et glissante et vous voyez le cadre. 



GREATSANDDUNES

GREATSANDDUNES

GREATSANDDUNES

GREATSANDDUNES

GREATSANDDUNES

GREATSANDDUNES

GREATSANDDUNES
L'activité favorite par ici, c'est le surf sur les dunes ! Mais même sans planche, on peut dévaler les pentes selon son imagination.

Comme prévu, on glisse donc, on est épuisé et démoralisé quand on regarde le chemin encore à parcourir mais on ne lâche rien. On va y arriver à voir ce fameux coucher de soleil.
Et dire qu'il ne nous faudra qu'une petite demi-heure de descente-glissade pour refaire le chemin à l'envers !
En attendant, on se fait doubler par des groupes plus sportifs et plus entraînés avant d'arriver, soulagés, à un sommet. Mais, manque de bol, nous ne sommes pas encore arrivés à destination et nous devons avancer doucement le long de cette crête donnant des 2 côtés sur une gigantesque pente, en se faisant maltraiter par le sable qui, avec le vent, nous fouette le visage et s'immisce partout.
Allez, on y est presque mais nous devons redoubler d'efforts pour parcourir la distance restante au plus vite car le soleil n'a pas l'air décidé à nous attendre avant de se coucher. 
Finalement, nous arrivons à temps pour profiter du spectacle et de la magnifique vue qui nous fait rapidement oublier toute notre peine !

GREATSANDDUNES


3 commentaires:

  1. Whouaou !! Que d'efforts mais quelle belle récompense !!

    RépondreSupprimer
  2. Oui, une fois en haut, on oublie vite les efforts!

    RépondreSupprimer

About


Rendez-vous sur Instagram @travels_and_me


INSCRIVEZ-VOUS