mardi 28 février 2017

En mode rodéo, sur les traces des cowboys américains !

RODEO

S'il y a bien une image qui colle à la peau des Etats-Unis, c'est celle du cowboy chaussé de santiags et coiffé d'un chapeau western aux larges bords qui chevauche avec classe une monture fougueuse.
Il faut dire que par chez nous, c'est plus le pays des anciennes plantations et des escalvagistes que celles des ranchs, mais la culture du rodéo et de l'équitation est quand même bien présente.
Nous voici donc partis le temps d'un week-end sur les traces des cowboys américains.

Samedi soir, on assiste à notre premier rodéo

Nous voici donc réunis avec nos copains français en ce début de soirée au complexe équestre de James B Hunt  à Raleigh. Il semblerait que ce soir la tenue de rigueur soit la chemise à carreaux et les santiags ! Heureusement, on a prévu le coup et sorti nos habits de lumière. Et c'est parti pour le show !

RODEO

Des feux d'artifice et des cavalières à paillettes

Comme les américains ne font jamais rien à moitié, on commence avec une entrée en matière tout feu tout flamme.

RODEO
Tout est encore calme...

RODEO
Mais dans les gradins tout le monde est prêt ! Sur les têtes, de beaux chapeaux de cowboys, aux pieds toutes sortes de santiags, multicolores, à paillettes ou encore à franges... et dans les mains, un verre de bière ou une assiette de frites au fromage !  

RODEO
Lumières qui  baissent, feux d'artifices qui crépitent et c'est parti pour le défilé de présentation des cowboys !

RODEO
Et maintenant, place aux cavalières !

RODEO
Elles brandissent à présent  fièrement les drapeaux  des différents corps d'armées

RODEO
Et vient, le moment incontournable de l'hymne américain. Tout le monde se lève, main sur le coeur, en écoutant solennellement The Star-Spangled Banner

Et, c'est parti pour le show !

Concernant le rodéo en lui même, c'est vraiment une expérience à voir mais il est vrai qu'il ne faut pas trop chercher à savoir ce qu'ils font avec cette pauvre bête avant pour l'exciter !
Une fois la barrière ouverte, il faut être attentif, ça passe très vite ! Le concept est le suivant, le cavalier doit tenir 8 secondes sur l'animal avant de se faire éjecter. Le taureau quant à lui, rue à cause de la courroie placée au préalable au niveau de son bas-ventre et qui fait pression sur son urètre. Une fois le cavalier à terre, le taureau prend plus ou moins directement le chemin de la sortie. Dans l'arène se trouvent des arbitres, des renforts  pour distraire le taureau en cas d'attaque sur le cavalier et un cowboy monté sur un énorme cheval avec un gigantesque fouet qui claque et qui intimide par ce bruit l'animal qui rentre aussitôt.

RODEO
Il y a en a un paquet de cow-boys qui s'affèrent autour des pauvres taureaux

         


La course effrénée des tonneaux

Un de mes moments préférés a été le Barrel Racing, une course effrénée qui consiste à faire courir le cheval autour de 3 tonneaux. Ca décoiffe!
             

A mon tour !

Et pour conclure en beauté la soirée, je m'essaye moi aussi au rodéo sur une machine. On ne dirait pas sur les photos mais, c'est pas évident de tenir sur ce machin là  qui tourne dans tous les sens et je donne mon max pour tenir le plus longtemps possible en mode corps contracté à 100% pour retarder la chute.

RODEO

Dimanche, direction mon cours hebdomadaire d'équitation

Cela fait maintenant une grosse année que j'ai commencé à monter et me rend chaque semaine dans ce chouette club, perdu dans la forêt tout prêt de notre lac préféré. Ici, les chevaux ont des hectares entiers pour galoper.

RODEO
Depuis que j'ai pris quelques cours en France à Noël avec port du gilet obligatoire, j'essaye de lancer une mode dans mon club...Ca marche pas vraiment mais au moins je serai bien protégée en cas de chute !

Triton Stables, là où les chevaux sont heureux

RODEO


RODEO


RODEO



RODEO


RODEO



On se prépare

RODEO
Et voici Gritt, le cheval que je monte depuis quelques mois. Un chouette cheval, plutôt bonne pâte et très gourmand !


Et en piste !


RODEO



RODEO



RODEO



RODEO


Et voilà en accéléré ce que donne un parcours typique que l'on fait pendant les cours. (Désolée par avance pour la qualité de la vidéo bien altérée entre le mode acéléré et le passage par YouTube).
PS : oui, oui les autres cavalières ont bien 10 à 15 ans de moins que moi. Dans ce club, il n'y a que des adultes confirmés ou des gamines intermédiaires (comme moi), alors je  me suis fait une raison et je me rajeunis de quelques années à chaque leçon !

            

Et comme on ne peut pas être au four et au moulin, merci à Nathan pour tes jolies photos et ta vidéo !

4 commentaires:

  1. une vrai écuyère !
    la classe !
    Bises et bravo
    Serge

    RépondreSupprimer
  2. Je suis bientôt une vraie "cowboy"!

    RépondreSupprimer
  3. C'est cool d'enfin te voir monter! Je vois que le gilet de protection n'est effectivement pas très discret haha !

    RépondreSupprimer
  4. C'est pas le plus haut qu'on saute mais cela donne une idée!
    Non, effectivement, il n'y avait pas trop le choix des couleurs, l'autre était rouge pétard!!!

    RépondreSupprimer