vendredi 17 février 2017

Quelques heures à la Nouvelle-Orléans, comment (re)découvrir la capitale du jazz et de la cuisine Cajun

NOUVELLEORLEANS


Vous avez déjà ressenti ce drôle de sentiment d'être frustré avant même d'avoir visité une ville ? Un mélange d'excitation et d'impatience  qui vous donne la sensation de ne jamais  avoir le temps de tout voir ?
C'est étrange, mais personnellement, cela m'arrive assez souvent...

Alors, quand j'ai débarqué à la Nouvelle-Orléans il y a deux semaines, dans le cadre du travail (après Miami, me voici dans la célèbre ville de Louisiane pour une nouvelle dégustation de vin), je me suis immédiatement conditionnée au fait d'avoir très peu de temps pour visiter la ville et devoir me contenter du peu de moments libres que j'aurais pour jouer les vacancières.

Heureusement pour ma boulimie touristique, j'avais l'avantage d'avoir déjà bien visité la belle NOLA (comme la surnomme ses habitants) en mai dernier. Un séjour de 3 jours riche en découvertes et visites qui m'a permis d'arpenter la ville à pied, en vélo ou encore en tramway ; de découvrir ses différents quartiers du célèbre carré français à l'excentré City Park dans Mid-city ou encore de goûter nombre de spécialités comme le Gumbo, le Jambalaya ou encore les Po-Boys (tout sur le voyage par ici).

Mais la problématique suivante se posait à moi...
Comment donc profiter, en si peu de temps, d'une ville que je connais déjà et qui a tant à offrir d'un point de vue culturel, gastronomique et architectural ?

Entre une dégustation et un avion, j'ai décidé de simplement me laisser porter par mes pas en flânant dans le célèbre carré français. De redécouvrir ses belles maisons colorées aux magnifiques balcons en fer forgé, ses cours intérieures cachées et ses petites rues typiques. D'être à l'écoute de mes sens et de me laisser porter par cette ambiance si particulière.

Et voilà comment d'une rue à l'autre, je me retrouve à arpenter une ville qui s'éveille tout doucement, à observer le ballet des livraisons dans Bourbon Street qui viennent ravitailler les nombreux bars, qui, il y a quelques heures encore, retentissaient au son de la musique à tue-tête et des cris des fêtards surexcités.
Comment je découvre tristement, à l'heure où les touristes sont encore rares, la pauvreté et les nombreux sans-abris qui dorment sur le pas d'une porte, sur un banc ou à même le sol, sur le trottoir.
La Nouvelle-Orléans a vraiment un autre visage à cette-heure-ci et à cette époque où de nombreux travaux ont lieu avant la haute saison touristique.
Pourtant, la ville n'en n'est pas moins belle. Ici, le Sud prend tout son sens avec cette architecture si particulière, cette belle lumière matinale et cette atmosphère si spéciale. Un peu plus loin, le Mississippi est baigné d'une épaisse brume opaque et la jolie promenade aménagée offre une balade romantique.


NOUVELLEORLEANS

NOUVELLEORLEANS

NOUVELLEORLEANS

NOUVELLEORLEANS

NOUVELLEORLEANS

NOUVELLEORLEANS

NOUVELLEORLEANS

NOUVELLEORLEANS

NOUVELLEORLEANS

NOUVELLEORLEANS

NOUVELLEORLEANS

NOUVELLEORLEANS


Et voilà comment en quelques heures, en grappillant deux matinées et une soirée, je redécouvre cette ville que j'aime tant. L'occasion de déguster d'autres spécialités comme le riz Dirty (qui signifie littéralement sale, cochon), le choux-maque et les célèbres beignets qui sont (à condition d'être achetés au bon endroit) excellents ; de faire la fête une nouvelle fois dans les bars de la vibrante rue de Frenchman Street aux sons du jazz et du reggae.


NOUVELLEORLEANS



Et c'est sur une note très rétro que je quitte la Nouvelle-Orléans et son aéroport qui semble être resté figé des dizaines d'années en arrière.


NOUVELLEORLEANS


Si vous avez aimé vous aussi cette ville ou avez des histoires à raconter dessus, n'hésitez pas à laisser des commentaires !



4 commentaires:

  1. Ahah oui, j'ai déjà ressenti cette frustration ! Et j'ai aussi le même genre de sentiment quand je m'apprête à quitter une ville dans laquelle j'ai vécue pendant au moins plusieurs mois et que je me rends compte que je ne pourrai jamais en connaitre tous les recoins.
    Mais tu as l'air de bien avoir profité de ton peu de temps dans la ville, qui semble d'ailleurs très jolie :). L'aéroport a l'air pas mal aussi hihi !

    RépondreSupprimer
  2. Je comprends! Oui, j'ai bien profité mais c'est vrai qu'heureusement j'avais déjà eu la chance de bien la visiter quelques mois plus tôt sinon ça aurait été vraiment très fustrant d'être dans une ville si chouette et de ne pas pouvoir en profiter!!!

    RépondreSupprimer
  3. Nola est sur ma wishlist usa xxxxl
    c est chouette aussi de redécouvrir 1 ville que l on connaît pas
    on s attarde vers d autres endroits

    RépondreSupprimer
  4. Je te conseille vivement!!!
    Oui et on peux prendre le temps de flâner sans être pressé par la prochaine étape à voir!

    RépondreSupprimer

About


Rendez-vous sur Instagram @travels_and_me


INSCRIVEZ-VOUS