Expatriation Barcelone

Janvier est, probablement, le mois que je déteste le plus dans l’année. Il est souvent synonyme de retour à la maison après les fêtes de Noël avec un foie surchargé et des pantalons devenus trop serrés ;). De la reprise du travail et du froid qui n’a pas envie d’aller voir ailleurs.  Bref, une période sans grand intérêt. Et cette année n’a pas fait exception. Nous sommes rentrés de France le 1er à peine les toasts et les verres de champagne du jour de l’an digérés. Et après un jour tranquille à la maison, j’ai dû me remettre aussitôt à travailler. Je ne sais pas si cela vous fait aussi cet effet, mais la fin des fêtes sonne souvent l’envie de se plonger dans l’organisation de ses futures vacances ! En tous cas, cela a été le cas de mes clients. Pas mal de projets de voyages aux Etats-Unis m’attendaient donc dans ma boîte email. Une reprise donc sur les chapeaux de roue avec de longues journées de travail en perspective ! Alors pour combattre la morosité de la rentrée, j’ai essayé de mettre en place de nouvelles habitudes et d’aller prendre l’air le week-end avec de belles découvertes à la clé. Je vous montre ?

Les nouveautés….

Nouvelle routine sportive

Cette année, je n’ai pas eu envie de subir les excès des fêtes pendant des semaines, j’ai donc décidé de me lancer un petit défi sportif : 12 jours de sport pour 12 jours de fêtes. L’idée c’était donc de faire du sport chaque matin, idéalement de la course. J’ai donc mis en place une nouvelle routine, à savoir de chausser mes baskets au saut du lit pour aller courir pendant 25 minutes dans le parc Güell (qui est juste à côté de chez moi). Et outre la satisfaction de tenir mon pari et d’éliminer rapidement les kilos pris à Noël, je me suis rendue compte que courir me donnait énormément d’énergie et me permettait de commencer la journée d’un très bon pied. Mon challenge terminé, j’ai décidé de continuer à courir chaque matin de la semaine ou presque (j’essaye d’alterner un peu avec d’autres sports ou étirements pour mettre mes articulations un peu au repos). Bref cette nouvelle habitude m’a vraiment donné la motivation de reprendre le travail sans trop rechigner 😉 et, en prime, je me surprends à rentrer du footing avec des tonnes d’idées. Et vous, vous avez mis en place de nouvelles habitudes à la rentrée ? Racontez-moi dans les commentaires en bas de l’article !

arbre parc guell
Footing
grafitis parc Guell
point de vue parc guell
panorama depuis la Salut

Un bureau tout neuf !

Si vous travaillez aussi à la maison, vous savez que c’est parfois pesant d’évoluer dans le même cadre dans la vie professionnelle et dans la vie personnelle. Ce qui est d’autant plus vrai pour moi qui  travaillais sur notre table à manger depuis que nous sommes arrivés à Barcelone. Cette rentrée a été assez décisive pour mon agence de travel planning aux Etats-Unis avec la signature de pas mal de nouveaux voyages et de beaux projets en perspective. J’ai donc ressenti le besoin d’avoir un cadre plus professionnel et donc un bureau à moi.

J’essaye, depuis quelque temps, de développer des habitudes plus éco-friendly, j’ai donc envisagé différentes options pour me procurer un bureau le plus zéro déchet possible. J’ai d’abord pensé à l’acheter d’occasion. Le problème : nous n’avons pas de voiture pour aller le récupérer. J’ai envisagé aussi de le construire moi-même (comme  je l’avais fait à Durham) mais, ici, je n’ai pas les outils et la place pour. Finalement, je me suis dis, à l’acheter, autant aller l’acheter en ville pour éviter la livraison mais je n’ai rien trouvé et étais toujours limitée par l’absence de véhicule. J’ai donc fini par céder et l’ai commandé sur Internet 🙁 Mais ,à part ce point négatif, je suis très contente de cet espace à moi que je me suis aménagé dans notre salle à manger. Cela change totalement mon cadre de travail et je suis ravie de m’installer chaque matin à MON bureau, sous la fenêtre avec ma tasse de Chaï latte fumante.

Janvier à Barcelone.. à

L’épiphanie et l’arrivée des Reyes Magos

Vous le savez sûrement, les Espagnols célèbrent l’arrivée des Rois Mages et l’Epiphanie est l’équivalent de notre Noël. Si aujourd’hui Noël prend plus d’ampleur, l’Epiphanie reste un jour très important dans le calendrier ibérique. Mais alors que fait-on pour l’Epiphanie en Espagne ? On se rassemble en famille, on fait un repas de fête et on déguste l’équivalent de notre galette des rois : le Roscón  de Reyes. Sans oublier de sortir dans les rues pour assister à la parade de l’arrivée des Reyes Magos. C’est d’ailleurs ce que l’on a fait mais les rues de Barcelone étaient noires de monde, difficile donc de s’approcher des chars remplis de personnages féériques dont 3 principaux où Melchior, Gaspard et Balthazar saluaient la foule du haut de leurs trônes dorés. Le lendemain, on a goûté un excellent gâteau des rois, mélange de brioche aux fruits confits et crème au goût de frangipane, un gros succès par chez nous!

Ephiphanie Barcelone
Galette des Rois Catalane

La fête d’hiver de Grácia

Si la grosse fête d’été de Grácia, c’est la Fiesta Major, l’hiver a aussi sa fête de quartier. Cela se passe fin janvier. Nous avons vu passer l’info sur l’agenda de Barcelone en ligne, il n’a pas fallu plus pour nous motiver ! Le style est bien différent de la Fiesta Major, pas de décorations de fou  (préparées par les habitants pendant des jours, voire des semaines à l’avance) mais des feux, des feux partout. Oui, oui !!! Des feux de toutes tailles où l’on fait griller sa viande et où l’on se réchauffe assis par terre en buvant des bières. Vous l’aurez compris, l’ambiance est très festive mais pas forcément exclusivement jeune. On y trouve des familles, des étudiants, des personnes d’âge mûr, de tout ! Et qui dit feux, dit bien sûr Correfocs. Vous vous rappelez de cette tradition catalane complètement folle ? Je vous reposte la vidéo pour le plaisir 😉 Et on a donc remis ça, suivant la parade d’artificiers (fous) dans les rues de Grácia

La fête de quartier de Grácia, feux et correfocs

Le Correfoc de la Mercè en septembre dernier

feu de joie Gracia

Tourisme & découvertes……….

selfie costa dorada

Balade sur la Costa Dorada

En janvier, on a aussi fait une de chouettes découvertes touristiques dont une balade sur la Costa Dorada. Voici un petit résumé de cette rando qui nous a conduit de la gare de Garraf à celle de Sitges. 

  • une rando d’environ 4h 
  • plus de 500 mètres de dénivelé et donc pas mal de grimpette
  • un pique-nique avec vue sur mer
  • de superbes vues sur la Costa Dorada
Rando Costa Dorada
point de vue costa dorada
pins costa dorada
balcon Costa Dorada

Dimanche à la mer

Un dimanche où on avait de grandes ambitions qui impliquaient un trajet en train et une rando, on a finalement simplement pris le métro pour descendre près de la mer. Et on s’est adonné aux plaisirs simples de la vie à Barcelone 😉  incluant :

  • une rapide séance shopping à la Rambla de Mar 
  • une promenade au bord de la mer jusqu’à la Barcelonetta avec le cri des mouettes et les palmiers en fond
  • la découverte d’une très bonne adresse à tapas (dont je vous parle juste en bas)
mouette rambla de mar
port Rambla de Mar
palmier barceloneta
mouette barcelonaise
place Perpignan

Week-end express à Perpignan

L’avantage d’habiter à Barcelone, c’est que l’on peut voir plus facilement la famille 🙂 Les grands-parents de Nathan habitant près de la frontière, on essaye d’aller passer un week-end avec eux de temps en temps. Au programme donc de notre dernière virée en France :

  • un déjeuner aux (belles) halles Vauban
  • une session don du sang improvisée
  • un énième repas de Noël et le test d’une nouvelle recette à recommencer : les gnocchis de patates douces
bagel Halles Vauban
Centre-ville Perpignan
gnocchis patate douce

Bonnes adresses……….

meilleurs tapas Barceloneta

Les excellents tapas de Jai-Ca

Cela faisait un moment qu’on avait entendu parler de Jaí-ca et de ses excellentes tapas mais l’endroit est souvent plein à craquer et, était complet, le jour où, effectivement, on a voulu s’y rendre. Mais en ce dimanche de fin janvier, il est près de 17h30, on a toujours pas déjeuné et on est près de la Barceloneta. Alors on se dit que c’est l’occasion de retenter notre chance. Bien vu, le lieu est rempli mais il reste une place. On se régale !!! Voici à quoi s’attendre quand on va à Jaí-ca :

  • des tapas simples mais très bonnes
  • un cadre populaire et animé
  • une addition très correcte
  • de l’attente pour avoir une table aux horaires classiques
tapas Jai-ca
restaurant jai ca tapas
plat tapas Jai-ca

Culture…..

Côté série,  On a commencé Stranger Things qui nous faisait de l’oeil depuis bien longtemps sur Netflix. Si on a adoré la première saison, l’histoire de la seconde a un côté déjà vu un peu lassant mais l’univers Amérique profonde des 80’s est toujours aussi addictif en revanche. J’ai enfin commencé The Handmaid’s Tale, gros coup de cœur mais je n’arrive pas à trouver comment regarder la fin de la saison 1 et les suivantes. Si vous avez des pistes, je suis preneuse (laissez-moi un petit commentaire en bas de l’article). Du coup, je me suis lancée dans la dernière saison de House of Cards ne sachant pas si je suis contente de retrouver son univers que j’aime tant ou si la série a vraiment perdu de son mordant. Et pour finir, on vient de dévorer les derniers épisodes de The Ranch.

Côté lecture,  J’ai adoré retrouver la Californie de John Steinbeck dans Rue de la Sardine. Je poursuis aussi mes lectures sur les sorcières avec le très bel ouvrage illustré Sorcières, une histoire de femmes de Céline du Chéné et Moi Tituba, sorcière de Maryse Condé.

Côté film,  Le gros fail du début d’année ou quand tu penses aller au cinéma voir le dernier Clint Eastwood et que tu t’es trompé(e) de salle, obligé(e) (parce que le bon film a déjà commencé) de te coltiner Qu’est-ce qu’on a encore fait au bon Dieu 🙁 Après ce gros échec cinéphile, on a décidé de s’attaquer à Once Upon a Time…in Hollywood de Quentin Tarantino. Surprenant ! Je ne peux pas dire que j’ai aimé, ni détesté et reste intriguée par la façon dont le film se termine sur une note de légèreté pour le moins inattendue. Et dans un genre d’histoire vraie à la fin beaucoup moins légère, on a vu le très beau et éprouvant film 1917 de Sam Mendes.

Rambla de Mar
The end

Tous les articles Nouvelles de Barcelona

Nouvelles de Barcelona