noviembre 2

Difficile de faire la sourde oreille sur l’avenir de notre planète et ce que nous laisserons aux prochaines générations. Sans être un modèle d’écologie, j’essaye depuis quelques temps de réfléchir à ma façon de consommer et d’avoir une démarche plus zéro déchet. Ce mois-ci, l’actualité et ma démarche personnelle m’ont amenée à multiplier les lectures, visionnages de documentaires et expériences dédiés à l’écologie et au zéro déchet. J’ai décidé de m’en inspirer pour faire un Nouvelles de Barcelona un peu différent avec une partie dédiée aux initiatives green et bien sûr le récap du mois traditionnel. N’hésitez pas à me dire (dans les commentaires en bas) si ce format vous plaît et si vous aimeriez plus d’inspirations zéro déchet sur le blog !

Zéro déchet et inspiration green

ACTU, la folie du black friday

Vous n’avez pas pu passer à côté, ce mois-ci, c’était la période du très médiatisé Black Friday. Ce jour de soldes suivant la fête américaine de Thanksgiving est devenu en Europe une semaine entière de promotions en tous genres et d’incitations omniprésentes à la consommation. Une opération de communication à mille lieues de la tendance actuelle qui essaye de réinstaurer un mode de consommation plus réfléchi et raisonné. Eviter d’acheter des produits inutiles, privilégier l’occasion au neuf, l’emprunt à l’achat de produits à usage unique sont autant de réflexes que nous pouvons mettre en place pour limiter notre production de déchets et d’énergie. Quelques initiatives ont vu le jour pour contrer la folie du black friday comme le boycott des commandes sur Amazon mais difficile de savoir quel a été leur impact.

Inspirations documentaires

Ce mois-ci, j’ai aussi visionné plusieurs documentaires (tous sur Netflix du moins la version espagnole) qui m’ont inspirée et que je voulais partager avec vous :

Before the Flood de Fisher Stevens. Vous connaissiez le beau Léonardo Dicaprio dans un rôle de jeune premier attendrissant, le connaissiez-vous en messager de la Paix sur les questions climatiques aux Nations Unies ? Un documentaire qui permet de se familiariser avec les différentes problématiques du changement climatique.

Minimalism de Matt D’Avella. Se débarrasser du superflu, changer sa façon de consommer, se concentrer sur l’essentiel… voici un film plein de bon sens qui motive à repenser notre mode de vie contemporain.

Chasing Ice de Jeff Orlowski. Sur les traces du photographe James Balog du National Geographic, ce documentaire met en scène, images spectaculaires à l’appui, l’érosion foudroyante des glaciers. Un film que je conseille vivement à tous les climato-sceptiques !

Ça m’intéresse, édition spéciale

Ca m'interesse

Si vous le trouvez encore en kiosque, je vous conseille le Ça m’intéresse de Novembre, entièrement dédié à l’écologie. Un numéro très intéressant avec, notamment :

  • plein de conseils et inspirations zéro déchet
  • des interviews inspirantes
  • des initiatives super innovantes
  • des fausses idées reçues sur le réchauffement climatique
  • ….

L’expérience Hope Zone

Ce mois-ci, nous avons participé à une expérience de réalité augmentée géniale à Barcelone : The Hope zone. Une immersion grandeur nature dans le futur sinistré et inhospitalier qui attend les futures générations si nous continuons à dégrader notre planète à ce rythme. C’était court (et il y avait encore quelques petits beugs techniques) mais c’était une expérience intense ! Je vous mets le trailer pour vous donner une idée de ce à quoi ressemble cette initiative très bien pensée.

Les démarches zéro déchet faciles à adopter

Avoir une démarche zéro déchet n’est pas toujours aisé. Si certaines personnes y arrivent avec facilité, il n’est pas toujours évident de changer ses habitudes et de prendre le temps de faire des produits plutôt que de les acheter. Il est difficile aussi d’arriver à faire des compromis sur tout. Personnellement, je sais qu’il y a des choses sur lesquelles je ne suis pas prête à faire une croix, comme l’avion par exemple. Pour autant, on peut tous faire des efforts sur de petites choses sur lesquelles on se sent confortables. Etant moi-même toujours en recherche d’inspiration, je me suis dis que cela pourrait être bien de parler plus de zéro déchet sur le blog. En attendant, voici quelques gestes faciles que nous avons adoptés à la maison. N’hésitez pas à partager les vôtres à la fin de l’article en commentaires. Je pense compiler tout ça et faire prochainement un article entièrement dédié à la thématique Green-zéro déchet.

  • Manger moins de viande. Je ne mange plus de viande (et presque plus de poisson) en semaine sauf si, bien sûr, je suis invitée ou si je mange dehors et que quelque chose à base de viande me tente. L’élevage de bétail et la production de viande a un impact catastrophique sur notre environnement (causant 14,5 % des émissions de gaz à effet de serre d’origine anthropique-soit liées aux activités humaines). Ne pas manger de viande tous les jours est, pour moi, l’un des gestes les plus faciles et impactants que nous puissions faire pour la planète.
  • Transporter ma gourde d’eau. J’essaye de ne plus acheter de bouteilles d’eau et d’avoir toujours ma gourde avec moi. Une initiative facile qui réduit énormément la consommation de plastique.
  • Faire des produits simples maison. J’essaye de faire mes produits d’hygiène (gel douche et lessive à base de savon de Marseille notamment), ou d’utiliser des produits bruts comme l’huile de coco en guise de crème de nuit, ou à défaut, pour les produits plus complexes, comme le savon ou les déodorants, d’acheter des produits éco-responsables.
  • Privilégier les produits recyclables. Comme l’essuie-tout lavable ou les lingettes démaquillantes en tissu.

Mais aussi…

  • Ne plus prendre de prospectus et autres documents papier inutiles.
  • Prendre le moins de sac en plastique possible et avoir toujours un petit sac avec moi pour les courses imprévues.
  • Privilégier les produits le moins emballés possible, voire, le vrac.
  • Privilégier l’occasion au neuf et notamment faire du shopping de seconde main.

¿ Que pasa en Noviembre ?

Ce mois-ci aura été assez studieux, Nathan et moi avions beaucoup de travail, on a donc passé par mal de week-end à travailler à la maison ou dans des cafés mais nous avons aussi eu la chance de faire du tourisme. Voici quelques-unes de nos découvertes du mois.

Tourisme

moi au Parc del Laberint d'Horta
photo Parc del Laberint d'Horta

Parc del Laberint d’Horta

Cela faisait un moment que nous voulions visiter le parc d’Horta connu pour son labyrinthe. Nous avons réussi à y aller par une douce journée de novembre, profitant encore des belles couleurs d’automne en chemin. Ce parc, finalement pas si connu, est une petite pépite. J’ai adoré me perdre dans les allées du labyrinthe pas si facile que je ne l’aurais imaginé, poser entre les colonnes des kiosques et profiter du calme tout en haut du parc au niveau du joli bassin.

labyrinthe Horta

Casa de les Punxes

Pas très loin de chez moi, au niveau de Diagonal, se trouve la Casa de les Punxes de l’architecte moderniste Josep Puig i Cadafalch. Après 2 précédentes tentatives infructueuses, j’ai enfin réussi à visiter la casa un vendredi soir de novembre. La visite se compose en deux parties, la première est une mise en scène audiovisuelle d’une légende locale, la seconde retrace l’histoire de la casa. Il faisait nuit lors de ma visite, je n’ai donc pas pu profiter du toit-terrasse qui a l’air d’être très beau. Toutefois, la visite bien qu’intéressante, ne fera pas de cette casa l’une de mes préférées.

dans la casa de les punxes
visite casa punxes
point de vue sur le temple du Tibidado

Tibidabo

Notre plus belle découverte du mois sera, sans aucun doute, le Tibidabo et la montée au sommet du Temple expiatoire du Sacré-Cœur de Jésus-Christ qui offre une vue plongeante sur Barcelone. Un samedi de novembre, on profite de la venue de notre copain Guillaume pour rejoindre le Tibidabo. On prend le bus à l’aller, on parcourt l’esplanade animée près de la grande roue et on monte, pour quelques euros, au sommet du temple d’où on fait cent photos de la vue panoramique sur la ville et les collines. Puis on s’accorde une pause churros avant de tout redescendre à pied. Une balade nature d’une heure très agréable.

vue sur la ville vue montagne depuis le Tibidao
vue sur Barcelone depuis le Tibidao
panorama vue montagne depuis le Tibidao
vue montagne depuis le Tibidao
montage Tibidabo
balade à pied au Tibidabo

En vrac

Notre week-end de tourisme avec notre ami Guillaume, nous conduit aussi à Poblenou, où nous avons déjeuné dans un diner américain avant de rejoindre la plage et le skate parc pour finalement terminer la journée au Musée des Sciences naturelles de Barcelone. Si j’ai bien aimé l’exposition temporaire sur le changement climatique, j’ai trouvé le musée, en lui-même, assez petit et les expositions bien décevantes en comparaison à d’autres musées d’histoires naturelles de grandes villes.

palmiers de Barcelone

Séjour express à Bordeaux

Ce mois-ci, j’ai passé 2 jours à Bordeaux dans le cadre d’un