N
N
Le Wyoming est l’un des Etats qui m’a le plus marqué lors de mes voyages dans l’Ouest. Ok, c’est paumé ! Ok, il y a parfois des centaines de kilomètres avant de croiser une ville ! Ok, c’est une région ultra-rurale et conservatrice ! Mais l’on ne peut imaginer une destination plus authentique pour goûter aux charmes du Far West, mêlant paysages hors normes et villes de cowboys intactes. Ça vous tente ? Voici quelques expériences et sites incontournables à ne pas manquer lors d’un voyage dans le Wyoming.
 
Mais avant de vous donner mes coups de cœur,
saviez vous que ….
 
– L’emblème du Wyoming c’est le bison et pour cause de nombreux bisons y vivent en liberté.
– Le Wyoming est le deuxième Etat le moins peuplé du pays, derrière l’Alaska.
– Une grande partie de l’Etat est occupé par la réserve indienne de Wind River (j’ai d’ailleurs vu récemment un film qui s’y déroule et que j’ai beaucoup aimé, le lien par ici) qui est peuplée par les Shoshones et les Arapahoes.
– Le Wyoming est la terre d’accueil du magnifique parc national du Yellowstone.


– 1 – Revenir au temps de la conquête de l’ouest à Fort Laramie –

L’histoire du Wyoming, c’est celle de la conquête de l’Ouest, des guerres indiennes, de l’arrivée du train, des cowboys, des pistes suivies par les pionniers... Une grande partie de cette histoire se laisse découvrir à Fort Laramie. Certes, cet ancien fort militaire, situé à l’extrémité sud-est du Wyoming, quasiment à la frontière avec le Nebraska est très isolé mais peut constituer une étape intéressante pour les passionnés d’histoire ou les voyageurs en route vers le Dakota du Nord depuis Cheyenne. Ancien poste de vente de fourrures, il est devenu un fort militaire en 1849, connu d’abord sous le nom de Fort John. A l’origine, l’armée assurait une protection aux migrants face aux éventuelles attaques indiennes sur ce site stratégique au confluent des pistes de l’Oregon, de la Californie et des mormons. Plus tard, lorsque le gouvernement a proposé des traités aux tribus locales qu’il n’a pas respectés, provoquant le début des guerres indiennes, le fort est devenu le camp de base de l’armée américaineNe manquez pas le Visitor Center où vous en apprendrez plus sur le rôle du fort à l’époque. Il reste encore quelques bâtiments  plus ou moins en bon état.  Personnellement, ce qui m’a le plus touché dans ma visite, c’est de me retrouver presque seule sur le site, au milieu des prairies désertiques, avec la sensation de faire un saut dans le temps à l’époque de la conquête de l’Ouest et de revivre un petit bout de cette histoire si fascinante.

 
Visite de Fort Laramie
 
 

– 2 – Se prendre pour un cowboy à Cheyenne 

De prime abord, difficile d’imaginer que Cheyenne est la capitale du Wyoming. Un petit centre-ville, quelques rues adjacentes, des bars vieillots, une ambiance hors du temps, voici en deux mots le décor. Pourtant, avec ses quelques 62 000 habitants, c’est la plus grosse ville de l’Etat… Un passage à Cheyenne, c’est surtout une bonne entrée en matière pour tester la culture cowboyDes santiags géantes sur la place principale donnent déjà le ton. Voici quelques incontournables d’une visite à Cheyenne


Le Cheyenne Frontier Days, l’événement cowboy à ne pas manquer. Il attire, durant 10 jours chaque année, en juillet, les cowboys du monde entier. 
Cheyenne Frontière Days Old West Museum, également pour se familiariser  avec la culture western. Une ode à la vie dans le Far West, au fameux rodéo du même nom et aux cowboys qui font sa réputation. 
Dress like a cowboy, pour vous mettre vraiment dans l’ambiance, il vous faudra vous coiffer du fameux chapeau à bords relevés ou d’une paire de santiags. Ne manquez donc pas le célèbre magasin « The Wrangler » pour des emplettes 100% cowboy.
Meet a cowboy. En dehors de la ville, vous pourrez prendre la pause et nourrir les bisons de Terry Bison Ranch. A la fin de votre visite, prévoyez un détour par le saloon, où traînent souvent quelques cowboys solitaires. Autre adresse typique, Bunkhouse Bar & Grill, une steak house perdue dans la campagne où il n’est pas rare de voir des locaux rejoindre l’établissement à cheval. 
Retour dans le temps. Ancienne ville prospère, connue pour son chemin de fer, son opéra et ses différentes adresses mondaines, la crise a eu raison de la capitale du Wyoming. Vous pourrez toutefois, entrevoir la richesse d’autrefois à travers quelques magnifiques bâtiments, notamment sur W Lincoln Way. Pour une expérience intemporelle, allez faire un tour dans la superbe confiserie de Cheyenne Candy Store Emporium et si vous êtes amateurs de sensations fortes, pourquoi pas séjourner dans la chambre 444 de l’hôtel historique, The Historic Plains Hotel, réputée hantée.



En mode cowboy à Cheyenne
Visite de Cheyenne
Incontournables Cheyenne
NN

– 3 – Explorer les magnifiques parcs nationaux du Yellowstone et de Grand Teton 

Difficile de penser au Wyoming sans penser au Yellowstone. Bien que deux de ses entrées se situent dans l’Idaho et le Montana, le Yellowstone National Park se trouve en quasi-totalité dans la partie nord-ouest du Wyoming.
C’est un passage INCONTOURNABLE lors d’une visite du Wyoming. Personnellement, c’est l’un des plus beaux parcs nationaux que j’ai eu l’occasion de visiter. La diversité des paysages, allant des plaines verdoyantes aux reliefs ciselés des Rocheuses, du canyon vertigineux de Grand Canyon of the Yellowstone au lac paisible de Yellowstone Lake, en font un lieu unique. Sans oublier ses incroyables phénomènes géothermiques en pagaille, ses geysers puissants aux immenses bassins multicolores et ses multiples occasions pour observer la vie sauvage : des troupeaux de bisons, des élans et des biches et pourquoi pas même un ours, de loin ! L’article détaillé de mon voyage au Yellowstone par ici :
Autre parc national à ne pas manquer et que je n’ai pas eu l’occasion de visiter encore, c’est le Grand Teton National Park, juste en dessous du Yellowstone. La ville de Jackson Hole, en est la porte d’entrée idéale.

 

Visite du Yellowstone
canyon Yellowstone
incontournables Yellowstone
Bassin Yellowstone
 
 

– 4 – Les célèbres cowboys de Deadwood –

Ok, on triche un peu avec cette adresse, non pas située dans le Wyoming mais dans le Dakota du Sud, à une quarantaine de kilomètres de la frontière du Wyoming.
Deadwood est une ville qui a fait couler beaucoup d’encre. Rendue célèbre avec la série Netflix du même nom, la découverte d’or en 1874, en a fait l’épicentre de la ruée vers l’or de la région des Black Hills. Mineurs et prospecteurs sont arrivés en masse et la ville a poussé comme un champignon. Bars, saloons et autres adresses de plaisir s’y sont implantés et ont façonné  sa réputation de ville décadente et de dérives en tous genres. Voici quelques expériences à ne pas manquer à Deadwood.
Parmi les personnalités qui y ont séjourné, le célèbre cowboy Wild Bill Hickok et l’intrépide Calamity Jane, tous deux enterrés aux Mount Moriah Cemetery. Un passage sur leurs tombes est un incontournable d’une visite à Deadwood
Autre incontournable de Deadwood, le Salon n°10,  où Wild Bill Hickok a été assassiné alors qu’il jouait au poker. Aujourd’hui, le saloon bar-restaurant est une destination touristique à part entière avec sa décoration 100% western, son sol en terre battue et ses serveurs en tenue d’époque. En été, des reconstitutions de la fusillade qui a provoqué la mort de Wild Bill Hickok sont même organisées chaque après-midi. 
Et autres reconstitutions pour les amateurs de films westerns, les fusillades organisées dans les rues de la ville de mai à septembre.
★ La ville en elle-même vaut le détour avec son architecture typique de la ruée vers l’or, elle est d’ailleurs classée au patrimoine national historique.

Enfin, Deadwood compte de nombreux casinos, les joueurs auront l’embarras du choix !

 
Visite de Deadwood
Incontournables Deadwood
NN 

– 5 – Légendes indiennes et formation hors normes de Devil Tower –

Un monolithe de 380 mètres de haut qui s’élève du sol en striures verticales, c’est le décor hors norme de Devils Tower, en français, la tour du diable. Si la visite ne dure pas longtemps et consiste en une petite randonnée tout autour de la montagne, cela reste une étape incontournable d’une visite du Wyoming. Le site est aussi spectaculaire que fascinant. Si l’explication géologique semble plutôt définie, la Devil Tower a toujours été la source de légendes locales, notamment chez les tribus amérindiennes. Que ce soit les Lakotas, les Cheyennes, les Crows ou encore les Arapahoes, chaque tribu a son explication quant à la formation du monolithe et dans beaucoup de cas, ce serait un ours qui, dans sa chute, aurait griffé la formation rocheuse. Le site est toujours sacré pour de nombreuses tribus, vous verrez d’ailleurs certainement des offrandes sur place, souvent des rubans ou autres offrandes perchées dans les arbres.  Dnombreuses cérémonies y ont  également lieu durant le mois de juin. Si vous en avez la possibilité, prévoyez une nuit au camping (seul hébergement possible sur place) et observez le ciel étoilé , réputé pour y être particulièrement magnifique.

Découverte Devil Towel
 
 

– 6 – Visiter un hôtel hanté à Buffalo –

Les hôtels  hantés ce n’est pas ce qui manque dans le Wyoming mais pour moi, l’expérience la plus marquante de mon voyage est sans doute ma visite de The Occidental Hotel, à Buffalo. Le cadre de l’hôtel, qui, à son âge d’or, recevait des personnalités comme Buffalo Bill, Calamity Jane ou encore le président Théodore Roosevelt, mérite en soi le détour. Son mobilier d’époque et son atmosphère western et chic transportent immédiatement le visiteur au siècle précédent. Au premier étage, vous pourrez déambuler dans les couloirs et découvrir les parties communes comme la cuisine ou la bibliothèque mais le mieux est d’opter pour un tour historique pour en apprendre plus sur l’histoire du lieu et sur le fantôme qui y erre. Je n’ai pu m’empêcher de réprimer un long frisson lorsque mon guide me racontait qu’à l’époque où l’établissement était une maison close, une fillette de 7 ans y a trouvé la mort et hante depuis les lieux. On la verrait déambuler dans les couloirs certaines nuits, ou on entendrait son rire. Elle fréquenterait une partie précise de l’hôtel  (là où elle aurait trouvé la mort) qui correspond aux chambres 1,2, 3, 18, 19, 22. Si vous prévoyez de dormir sur place, cela peut-être bon à savoir !

Visite hanté The Occidental Hotel
Incontournables Buffalo
 

 

– 7 – Acheter des lassos et autres   accessoires de cowboy à Sheridan –

Si vous cherchez une ville qui a su préserver son atmosphère Far West tout en restant une petite bourgade animée et dynamique, c’est Sheridan. Ne manquez pas sa rue principale, S Main Street, qui concentre de nombreux bars (dont l’immanquable Mint Bar avec sa collection unique d’animaux empaillés), des restaurants et des établissements cowboys. King’s Saddlery & Ropes est un arrêt à ne pas manquer pour vous procurer un lasso, un chapeau de cowboy ou simplement pour une immersion au cœur de la culture Far West. Ce qui était, à l’origine, une petite production de selles de cheval, est devenue, aujourd’hui, une institution dans la région, réputée notamment pour ses selles et ses lassos. On y trouve même un musée qui accueille une collection hétéroclite d’objets amérindiens, d’armes à feu, d’animaux empaillés et autres accessoires cowboy.

Visite Sheridan
Incontournables Sheridan
 
 

– 8 – Traverser les paysages grandioses de Big Horn National Forest –

Que vous disposiez d’un peu de temps pour explorer la  forêt de Big Horn, ou que vous la traversiez simplement en chemin entre Cody et Buffalo, vous ne pourrez rester indifférent à sa beauté sauvage et sa nature à l’état brut. Réputée pour ses forêts de pins tordus, sa vie sauvage très variée (y vivent des pumas, des coyotes ou encore des ours et ses eaux sont particulièrement poissonneuses), ce sont ses paysages hors normes qui m’ont totalement envoûtée. J’ai traversé la forêt dans la belle lumière descendante d’après-midi et me rappelle encore de ce moment unique. Après avoir passé un col enneigé entre belles clairières et denses forêts, je suis descendue dans une vallée accidentée offrant des panoramas extraordinaires sur les reliefs ciselés ponctués de profonds canyons. Avant de retomber sur une vallée agricole ou ranchs, formations rocheuses et terres rougeoyantes ont fini par disparaître dans l’obscurité de la nuit. C’est pour moi un parfait exemple de la diversité de paysages et d’expériences que l’on peut faire dans les Rocheuses.

 
Visite Big Horn National Forest
road trip Big Horn National Forest
Incontournables Big Horn National Forest
 
 

– 9 – Partir sur les traces de Buffalo Bill à Cody –



Le Wyoming c’est bien sûr la terre d’accueil du célèbre cowboy  Buffalo Bill. C’est à Cody (près du Yellowstone) que vous pourrez suivre les traces de cette figure mythique du Far West. Rappelons que celui qui fut un temps éclaireur pour le Pony Express, chasseur émérite de bisons ou encore combattant pour l’armée durant les guerres indiennes a largement contribué, avec ses spectacles grandioses de cowboys et d’indiens donnés dans le monde entier,  à diffuser le mythe du Far West et de la vie au temps des Indiens et des cowboysCody est la ville par excellence pour en apprendre plus sur Buffalo Bill. 
 Hôtel Irma, si vous ne prévoyez pas d’y passer la nuit, allez au moins prendre un repas dans l’hôtel que Buffalo Bill fit construire pour sa fille et dans lequel il habita un temps. Il est encore possible de dormir dans sa chambre ou dans celle de sa fille Irma.
 Buffalo Bill Center of the West, une étape incontournable avec une partie consacrée au célèbre cowboy. Il vous faudra plusieurs heures pour explorer ce superbe musée qui comprend plusieurs parties dont un musée sur les Amérindiens, un musée d’art moderne, un musée d’histoire naturelle et un musée d’armes à feu.

 Old Trail Town, cette reconstitution de ville Far West, composée de bâtiments historiques n’a rien à voir avec Buffalo Bill mais renoue avec une autre légende du Far West : la bande de Buch Cassidy. Vous pourrez  y observer leur cabine de bois.

Visite Old tral town cody



– 10 – Prendre la route ou comme on dit ici, Hit The Road  

Voyager au Wyoming c’est rouler durant des heures, sans parfois croiser une seule habitation ou une ville sur des centaines de kilomètres. Mais la bonne nouvelle, c’est que ce n’est pas barbant pour autant ! Je garde des souvenirs mémorables de mes nombreuses heures passées sur les routes du Wyoming, filant à travers les plaines désertiques avec un sentiment de liberté absolue, croisant de petits bleds me donnant l’impression d’être au bout du monde ou empruntant de petites routes alternatives entre vaches et ranchs, les reliefs découpés des Rocheuses se dessinant parfois en arrière-plan.

 
road-trip Wyoming
Nature sauvage Wyoming
Evasion Wyoming

 

Dans les environs……

Bassins Yellowstone
Wyoming

Logo Travel With Me In US

Et si vous prévoyez de visiter le Wyoming,
venez découvrir comment profiter de mon expertise et de mes bons plans locaux par ICI.