Du 1er au 3ème trimestre, le récap de ma grossesse

Vous le savez sûrement, je suis enceinte et même plus précisément sur le point d’accoucher. Je vous ai partagé pas mal de photos de moi tout au long de la grossesse sur Instagram, un peu sur Facebook, ou encore dans les récap du mois, mais  je n’ai pas encore rédigé d’article à part entière sur cette thématique alors je me suis dit qu’à quelques jours du terme, cela pourrait être l’occasion de vous parler de ma grossesse un peu plus en détails. Ready pour ce récap de ma grossesse du premier au troisième trimestre ?

Spoiler : pour une fois j’ai mis plein de photos de moi. Effrayés des gros ventres s’abstenir 🙈😹

Récap grossesse

Mais avant un peu de contexte/….

La question qui fâche

A 33 ans, certains se demandaient (pour certains sans oser en parler, pour d’autres, en posant directement la question) ce que j’attendais pour faire un bébé 😉 Je comprends et, à la fois, il y a dans cette démarche quelque chose qui me chagrine. Je trouve dommage, à l’heure d’aujourd’hui, que l’on pense qu’un couple doit forcément faire un enfant (particulièrement arrivé à un certain âge) et que c’est la suite logique d’une vie à deux. Faire un enfant est un choix que l’on décide de faire ou non et, pour 1000 raisons différentes, certains font le choix de ne pas en avoir.  C’est aussi une question qui interroge le rôle de la femme. Une femme peut, aujourd’hui, être complète, s’épanouir et trouver sa place dans la société en dehors du rôle de maman et poser automatiquement cette question ne va pas en ce sens.

Je n’ai donc jamais trop aimé cette question. Sans compter que cela peut être aussi indélicat lorsque certaines personnes essayent de concevoir mais rencontrent des soucis. Heureusement, ce n’était pas mon cas car je pense que j’aurais moins bien réagi à la dite question 😉  Après, évidemment, cela dépend du contexte, de la façon dont c’est abordé et de qui la pose !!!

Grossesse tardive mais rapide

Personnellement, je me doutais depuis un moment que j’ aurais envie d’un enfant à un moment donné mais je pouvais aussi très bien imaginer ma vie sans. Et puis, ma situation s’est stabilisée, j’ai arrêté de courir les routes pour écrire des guides de voyage et le moment – m’a / nous a –  semblé opportun. Ce n’était pas forcément gagné car je souffrais de grosses crises de douleurs pelviennes que les médecins attribuaient à un utérus contractile ou à une endométriose. Dans un cas comme dans l’autre, cela annonçait des risques de complications. Mais finalement, quelques mois plus tard, on venait grossir les statistiques des bébés conçus pendant le confinement ! 

Récap de ma grossesse par trimestre/….

↠ 1er trimestre ↞

Les débuts

Je ressens très tôt que je suis enceinte et c’est confirmé dès mon retard de règles. Nous décidons de garder la nouvelle pour nous, le temps d’être sûr que tout va bien. Ce n’est pas difficile, nous sommes encore confinés ! A ce moment, je suis persuadée que je n’aurai pas de nausées, allez savoir pourquoi ! Mais je me rends compte très tôt que mon corps réagit très intensément à cette grossesse et quelques jours après avoir lu que les premiers signes de nausées pouvaient pointer le bout de leur nez j’en fais les frais. Ce jour-là, j’apprends une leçon et réalise que si je ne veux plus me retrouver à vomir par dessus la balustrade puis au pied d’un arbre du parc Güell, il ne faudra plus partir balader le matin à jeun 😉

Tourisme & nausées

Finalement, le déconfinement arrive et nous recevons la visite de nos pères respectifs. Nous partons faire du tourisme avec chacun d’entre eux. Entre les nausées et les nouvelles habitudes alimentaires (plus d’alcool et bye bye tout ce que j’adore en temps normal : fromages coulants et autres charcuteries) il est difficile de garder notre secret… Nous décidons de les mettre dans la confidence. Dans le même temps, quand nous sortons à Barcelone, je fais illusion avec certains de nos copains avec mes bières sans alcool mais pas chez tous 😉 

Fin du premier trimestre

Durant ces premiers mois, je me rends régulièrement voir ma gynécologue.  Tout semble bien se dérouler et arrive assez vite l’échographie des 12 semaines qui va confirmer que tout va bien en même temps que s’éloigne le risque de fausses-couches. Nous allons pouvoir partager la nouvelle avec nos proches. Nous prévoyons un week-end avec nos mères, la sœur de Nathan et son copain sur la Costa Brava et leur annonçons la nouvelle. Tout le monde est ravi et cette grossesse commence à devenir de plus en plus réelle. D’autant que mon ventre commence à s’arrondir.

Les temps forts de ce 1er trimestre

  • La fois où j’ai couru vomir à peine raccroché d’un rendez-vous en visio avec un client.

  • Les fois où j’ai vomi sur le scooter de location derrière Nathan après des rendez-vous médicaux matinaux mais je suis devenue une pro du vomi propre en roulant, avec mon petit sac toujours à disposition et beaucoup de classe) 😉

  • Les fois où j’ai vomi (et oui encore) dans les égouts de Barcelone en pleine rue

  • Quand les nausées se sont enfin arrêtées !!!

  • Le bonheur de nos parents à l’annonce de cette grossesse

Récap grossesse
Récap grossesse

↠ 2ème trimestre ↞

Le trimestre de l’épanouissement

Je lis un peu partout que le deuxième trimestre serait le plus agréable. Celui où on s’épanouit le plus dans sa grossesse. Les désagréments du début ont disparu, le corps ne souffre pas encore trop et on a plein d’énergie. Cela se confirme effectivement. Bye bye les nausées, plus besoin de partir avec toujours des en-cas dans les poches sous peine de vomir à tout moment et plus besoin de jouer la course contre la montre pour déjeuner à peine le pied posé par terre (sous peine toujours de vomir ;). Je reprends une alimentation normale, je suis moins fatiguée, mon ventre commence à prendre vie (je n’en suis pas encore à 100% sûre mais il me semble commencer à ressentir des mouvements de ce petit être en moi) et je peux, à présent, partager cette nouvelle qui bouleverse mon quotidien depuis quelques mois !

Un début de deuxième trimestre sous le signe de l’aventure

Mi-août, on rentre en France. L’occasion de voir notre famille et d’annoncer aux grands-parents, cousins-cousines et amis proches la nouvelle. Cela fait tellement de bien après ces presque 3 mois confinés. Puis, nous partons faire du camping dans les Pyrénées avec au programme des balades dans la montagne (je vous en dis plus par ici). Bien entendu, on adapte le programme à mon rythme, je me déplace moins facilement et on doit faire des concessions mais ces vacances au vert sont des plus ressourçantes.

Grossesse et covid à Barcelone 

La vie a repris doucement son cours à Barcelone, avec masques et gestes barrières (of course), mais nous sommes assez libres de pouvoir faire du tourisme, aller au musée ou nous balader. Nous en profitons pour découvrir de nouveaux endroits dans Barcelone. Ma grossesse se passe très bien, malgré les prédictions des médecins qui pensaient que je souffrirais de contractions utérines m’obligeant probablement à être alitée ou au repos rapidement  Mais le temps passe et aucun signe de contractions. Je reste très active et vis une grossesse assez simple. Depuis, le deuxième trimestre et la fin des nausées, je fais chaque jour (ouvrable, le week-end c’est repos 😉) du yoga qui m’aide aussi à garder la forme !

Week-ends tourisme et nouveau séjour en France

Nous continuons à découvrir les environs quand nous en avons l’occasion avec, notamment, un week-end aux couleurs de l’automne en Catalogne avec ma mère et mon beau-père (l’article par ici). Nous avions aussi prévu de partir quelques jours sous le soleil de Minorque mais le covid revient en force et la Catalogne met en vigueur de nouvelles restrictions. Prendre l’avion ne nous semble pas une bonne idée. Nous annulons notre séjour que nous troquons avec un week-end à la neige en Andorre (c’est à lire par ici).

Puis, fin octobre, je rentre en France in extremis pour quelques jours avant le nouveau confinement. J’en profite pour voir ma famille. Jeudi soir Macron annonce les nouvelles mesures, je fais mes bagages et mon père me ramène au pied-levé, moi et le très beau meuble pour le bébé qu’il nous a réalisé, juste avant l’application du nouveau confinement. A Barcelone, nous ne sommes pas confinés mais nous avons un couvre-feu à 22h. Cela nous permet quand même de continuer à faire des (early) diners avec les copains. Nous en profitons aussi pour aller au cinéma, au musée ou nous balader à la mer le week-end quand nous ne sommes pas occupés à préparer la chambre du bébé et à nous équiper petit à petit.

Les temps forts de ce 2ème trimestre

  • Un regain d’énergie et la mise en place d’une routine yoga chaque matin

  • Nous partageons la nouvelle avec tout le monde

  • Mon ventre s’arrondit de plus en plus et le bébé commence à bouger

  • Nous commençons à préparer sa chambre et ses affaires

  • Nous partons en week-end et profitons pour faire du tourisme ou des sorties sympa dès que possible

Récap grossesse
Récap grossesse
Récap grossesse
Récap grossesse
Récap grossesse
Récap grossesse
Récap grossesse
Récap grossesse
Récap grossesse
Récap grossesse

↠ 3ème trimestre ↞

Dernière ligne droite et arrêt de travail

En novembre, j’attaque la dernière ligne droite : mon dernier trimestre. Je me rends compte qu’avec Noël au milieu, il va passer en un éclair. Je suis toujours bien en forme et continue à vaquer à mes occupations « presque » normalement. Soirée ciné le lundi, mercredi co-working avec les copines, yoga chaque matin, balades le week-end ou bricolage et décoration dans la maison. Puis, à la fin du mois, je vais voir le généraliste pour une douleur à la jambe. Ce qui doit être un mot de code, ici, pour je ne veux plus travailler car je me retrouve sans rien demander avec un arrêt-maladie (ici le congé maternité ne commence qu’à l’accouchement et on se fait généralement arrêter un à deux mois avant le terme avec un arrêt-maladie classique). Cela me force donc à arrêter de prendre de nouveaux clients mais, en cette saison et avec les frontières toujours fermées, ça ne se bouscule pas vraiment au portillon de toute façon. Je ne peux tout de même pas me permettre d’arrêter de travailler complètement pour autant, il me reste un projet de voyage dans l’Etat de Washington à terminer et surtout énormément de choses à mettre en ordre pour clôturer l’année et arrêter mes activités le temps du congé maternité. Entre-temps, nous avons suivi nos cours de préparation à l’accouchement (3 sessions de 3heures) qui, nous avons de la chance, ont pu se faire en présentiel.

Stress de Noël et festivités

Début décembre, nous continuons à préparer l’arrivée du bébé tout en anticipant notre séjour en France pour Noël et l’achat des cadeaux de Noël. Nous devrions partir le 22 pour une quinzaine de jours mais, finalement, mi-décembre, la situation du Covid empire et la Catalogne veut fermer ses frontières. Nous ne nous voyons pas passer les fêtes seuls ici et décidons donc de partir en urgence une petite semaine plus tôt que prévu. Nous avançons notre rendez-vous chez la gynécologue qui nous confirme 1-que je peux voyager sans souci, 2-que ce bébé s’annonce très bien portant ;). Et, après une grosse frayeur, nous pourrons donc passer les fêtes en famille. Quand on vit une grossesse à l’étranger ces moments sont très précieux et même si nous réduisons le cercle des visites aux amis et à la famille très proche, ce séjour nous fait le plus grand bien. De retour à Barcelone, je suis à quelques jours de la semaine 37, ce qui veut dire que le bébé arrive bientôt à terme !

Routine préparation 

Ce mois de janvier est l’occasion de terminer les derniers préparatifs pour l’arrivée du bébé, notamment d’un point de vue administratif. C’est aussi le moment où je commence à me renseigner sur l’accouchement physiologique (je reste ouverte à l’option d’opter pour la péridurale mais me prépare aussi à un accouchement naturel), sur les techniques de gestion de la douleur et où commence une routine de préparation à l’accouchement dont je vous parle dans un prochain article.

Terme imminent

D’un point de vue forme, je reste assez dynamique jusqu’au bout avec pas mal d’énergie.  Je continue à marcher régulièrement, déjeuner avec des copines, aller au cinéma et même à grimper la côte jusqu’à chez nous quand le bus ne passe plus. Les nuits, en revanche, deviennent plus compliquées (en mode réveil et pipi toutes les 2 heures, soucis de circulation et douleurs partout). De manière générale, mon corps accuse de plus en plus le coup 😉 et se prépare intensément ! Il faut dire aussi qu’il y a un beau bébé à l’intérieur qui fait déjà 3,3 kilos à 2,5 semaines du terme !

Les temps forts de ce 3ème trimestre

  • Partager un petit bout de cette grossesse en famille

  • Profiter au maximum des dernières fois

  • Essayer de tout terminer pour être prêt avant l’arrivée du bébé

  • La mise en place d’une routine pour se préparer à l’accouchement

  • Le jour J qui approche à grand pas

Récap grossesse
Récap grossesse
Récap grossesse
Récap grossesse
Récap grossesse
Récap grossesse
Récap grossesse
Récap grossesse
Récap grossesse
Récap grossesse
Récap grossesse
Récap grossesse
Récap grossesse
Récap grossesse
Récap grossesse
Récap grossesse
Récap grossesse
Récap grossesse
Récap grossesse
Récap grossesse
Récap grossesse
Récap grossesse
Récap grossesse
Récap grossesse

Et voilà pour ce premier récap de ma grossesse qui couvre les 3 trimestres. Je reviens bientôt vous parler de comment on s’est préparé pendant ces 9 mois, de nos choix et de notre philosophie. A suivre…

Récap grossesse

Tous les articles récap de ma grossesse ….

2021-01-22T13:25:46+01:00Par |0 commentaire

À propos de l'auteur :

Hello, moi c'est Nelly, voyageuse aguerrie et expatriée depuis 2015, d'abord aux Etats-Unis, et, aujourd'hui, à Barcelone. Je partage, sur ce blog, ma passion des voyages, mes découvertes et mes bons plans pour voyager comme un local !

Laisser un commentaire

Aller en haut