Troisième étape de notre road trip en Andalousie (le récap par ici). Vous avez l’air de bien aimer l’Andalousie, non ?Je poursuis donc le récit de nos vacances en septembre dernier. Après notre visite de Grenade, nous filons donc vers les montagnes. Mais avant de nous aventurer dans le parc national de Sierra Nevada, nous prévoyons un arrêt dans ce que l’on considère comme les contreforts de la Sierra Nevada : les Alpujarras. Vous vous demandez peut-être pourquoi ? Je vous dis ça juste en bas avant de vous emmener randonner dans les belles et sauvages montagnes de la Sierra Nevada.

La carte …….

Carte Sierra Nevada

Visite des villages blancs des Alpujarras....

Les Alpujarras sont connues pour abriter de jolis villages blancs, parmi les plus connus : Pampaneira, Bubión et Capileira. Pour visiter ces villages blancs, nous avions deux options :

Les rejoindre en voiture : visiter d’abord Pampaneira, puis reprendre la voiture pour rejoindre Bubión et idem pour Capileira.

↠ Y accéder en marchant : laisser notre voiture à Pampaneira, puis grimper jusqu’à Capileira via Bubión.

Nous avons envie de marcher le plus possible durant ce voyage. Par ailleurs, nous avons lu qu’il est très agréable de randonner sur les sentiers d’Andalousie bien souvent délaissés des touristes. C’est donc une opportunité plus nature et plus authentique pour découvrir la région autrement. Il ne nous en faut pas plus pour nous convaincre, nous optons pour la balade pédestre. Notre première étape est donc l’office de tourisme de Pampaneira où nous récupérons les informations mais le topo de la balade n’est pas très précis, la suite de la journée nous le confirmera 😉 Nous avons deux options pour rejoindre les 3 villages : un aller-retour ou une boucle un peu plus grande qui passerait par un cours d’eau. On choisit la dernière option. Maximum 1h30-2h de marche, oui, oui c’est ça !!! On en en reparlera plus tard…

Randonnée Alpujarras
Végétation Capileira
Randonnée Capileira
Panorama Alpujarras

N°1 : Pampaneira

On laisse la voiture au parking et on passe par l’office de tourisme avant de commencer la rando. Le village de Pampaneira a l’air charmant. Le bas est assez touristique avec ses nombreux magasins de tapis et autres lainages mais le haut est plus résidentiel et typique. Sur la place, des voyageurs sont attablés en terrasse autour de verres de bières fraîches et de tapas et si on faisait comme eux ? Non, on se motive et on se dirige vers le haut du village. Ça grimpe !!! On crapahute un moment dans les ruelles étroites et pentues avant de nous retrouver dans des jardins et vergers qu’on longe un moment avant de s’enfoncer sur un sentier qui se fait plus arboré. La végétation est luxuriante, derrière le village se dessine les reliefs brumeux des Alpujarras. Le cadre est vraiment sympa mais il fait chaud et j’ai un peu de mal à me mettre en jambe. On finit par arriver au second village après une petite heure de grimpette, (nombreuses) pauses photos incluses.

Panorama Pampaneira
Toîts Pampaneira
Montée typique Pampaneira
Maison typique Pampaneira
Place Pampaneira
Ruelle qui grimpe Pampaneira
Végétation Pampaneira
chataignes Pampaneira

N°2 : Bubión

C’est le début d’après-midi quand nous rejoignons Bubión, le soleil est haut et la chaleur se fait sentir. Quel plaisir de trouver une fontaine ! Nous nous posons un peu le temps de dire deux mots à une mamie du village, de rafraichir nos casquettes sous l’eau et de remettre les gourdes à niveaux. Comme tous les villages blancs andalous, Bubión est construit sur la colline, on est donc pas prêt d’arrêter la grimpette ! Nous arrivons par le bas de village et remontons tout en haut, sûrement trop haut. C’est à partir de là que le topo de la balade devient très flou et que nous cherchons constamment notre chemin. Nous hésitons à reprendre la route puis trouvons un petit sentier qui semble aller en direction de Capileira.

Mais, nous souhaitons bifurquer vers le ruisseau, comme prévu, pour faire une boucle. Nous ne trouvons que peu de balisage, nous improvisons, coupant à travers champs, revenant parfois sur nos pas. Nous perdons pas mal de temps mais le cadre rural et champêtre nous réconforte. La balade est très belle, nous descendons à pic, non sans penser qu’il va falloir tout remonter et bien plus encore pour atteindre Capileira et nous trouvons le petit cours d’eau au bord duquel nous pique-niquons à la fraîche. Finalement, l’ascension après le déjeuner est bien raide, mais plus courte que prévu, nous avons en fait coupé à travers les sous-bois sans nous rendre compte.

fenêtres fleuries Bubión
Chat Bubión
Vue sur Bubión
Balcons fleuris Bubión
Bubión en fleur
Place Bubión
rue typique Bubión
Panorama Bubión

N°3 : Capileira

Nous voici enfin arrivés à Capileira d’où nous profitons d’une vue imprenable sur la vallée et les montagnes en arrière-plan. Les balcons suspendus au-dessus d’une épaisse structure en bois traditionnelle, les mamies qui balayent le palier de leur maison et la voiturette qui transporte du matériel dans les ruelles étroites, donnent au village un petit côté hors du temps encore plus marqué. Comme à Bubión, la partie basse du village n’est presque pas touristique. Les visiteurs restant à côté des commerces et de la route. Nous quittons à regret le joli village pour entamer la redescente vers Pampaneira, où nous faisons quelques courses avant de rejoindre notre hôtel du soir.

Façade fleurie Capileira
fleurs Capileira
Architeture typique Capileira
Capileira en fleur
Ruelles Capileira

Où dormir dans les Aplujarras ?.. ?...

Je vous en parlais dans l’article sur Malagá, nous passons notre troisième nuit en Andalousie dans le joli Hotel de Mecina Fondales dans la ville du même nom. Autre village blanc, autre ambiance. Nous avons la chance d’y être un vendredi et nous passons une partie de la soirée dans un petit bar surpeuplé empiétant sur la rue où un concert tient en haleine une foule opaque de locaux, jeunes, et moins jeunes et une petite poignée de touristes comme nous. Derrière nous, l’ombre d’une montagne donne un petit côté mystique à l’expérience et on se régale de tapas (servis gratuitement avec notre boisson) encore plus goûteux qu’à l’accoutumée.

L’hôtel quant à lui, est très sympa. La déco des chambres est assez colorée, sachez-le, mais les balcons que possèdent certaines d’entre elles et qui donnent sur les montagnes sont très très appréciables. L’ensemble de l’établissement au style maure très marqué a un petit côté hors du temps amusant. Dans l’entrée, un jardin de plantes apporte sa touche de zénitude mais c’est pour la piscine et sa vue sur les montagnes que j’ai eu, pour ma part, un coup de coeur.

Hotel de Mecina Fondales

↠ Chambre double autour de 80€. Calle Fuente el Barranquillo, 2, 18414 Mecina-Fondales.

Entrée Hotel Mecina Fondales
Déco Hotel Mecina Fondales
Vu e Hotel Mecina Fondales
piscine Hotel Mecina Fondales
Décoration maure Hotel Mecina Fondales
Balcon Hotel Mecina Fondales